Petition defense medecine naturelle

Installez-vous et papotez des sujets de votre choix.

Modérateur: Modérateurs

Petition defense medecine naturelle

Messagepar Sorata » 26 Mars 2011, 21:44

Vous avez peut-etre recontre sur internet des sites renvoyant vers cette petition contre la directive europeenne
THMPD (Traditional Health Medicinal Products Directive).
L'Union Europeenne a decide - sans raison apparente - de legiferer sur la commercialisation des plantes medicinales pharmaceutiques, ce qui met en effervescence un certain nombre de professions - dont moi je ne savais pas l'existence - herboristerie, pharmacie et medecine traditionelle a bases de plantes, filiere des complements alimentaires etc.

J'ai essaie de me renseigner avant de signer la petition - car le ton de ses detracteurs me semblait fortement demagogique et reducteur.
Le site de la directive http://www.thmpd.eu/basics/ reste tres cryptique pour le grand public. On a l'impression qu'il s'adresse a un petit nombre de personnes - qui ont une plante a licencier - et que le reste ne doit pas poser de questions. O_o
Le site de la petition a pour seul but de nous faire signer la petition - on se fait prendre egalement pour des benets. :evil: http://www.defensemedecinenaturelle.eu/

J'ai trouve ensuite un lien vers ce site - du syndicat des producteurs-herboristes de Cevennes -
http://www.syndicat-simples.org/actualites/petition-defensemedecinenaturelleeu-propagande-desinformationet-recuperation
et autant le post du 17 mars que celui du 18 octobre - offrent de l'info sur le sujet.
L'opinion de l'auteur est assez optimiste - moi je ne suis pas certain que la mise en application de la directive va se faire sans heurts,
si certains pharmaciens voient debarquer la police et mettre leurs produits sous scelles.

Je me demande pourquoi la Comission s'est donne tout ce mal - parce que les plantes medicinales - telles qu'elles sont preparees et vendues aujourd'hui - ne posent pas (a ma connaissance ) de probleme de sante publique. Or c'est pas le cas de certains blockbusters de la synthese pharma - tels que le Mediator. Ca ne presage rien de bon :?

Enfin, j'ai toujours pas signe la petition.
Vous en pensez quoi ? :D
Sorata
Touriste
 
Message(s) : 29
Enregistré le: 04 Juil 2006, 11:20
Localisation : distribue tel un electron quantique autour de Paris

Re: Petition defense medecine naturelle

Messagepar 2SY9EG » 27 Mars 2011, 13:15

Dur d'en penser qqch là où tu as déjà fait l'enquête avant nous, et je ne connais pas du tout le sujet. C'est bien vu en tout cas, tu as raison de noter qu'a priori, la vente de ces plantes telle qu'elle se déroule maintenant ne semble pas poser de problème de santé publique. Alors à qui ça profite ? Intérêts financiers pour les labos ? Est-ce un coup porté à l'auto-médication ?

Il me semble que le site defensemedecinenaturelle que tu cites explique les tenants de la chose. C'est court mais compréhensible et ça se tient, est-ce qu'ils auraient dû développer plus selon toi ? C'est donc les petits commerces qui subissent le tort des procédures législatives qui deviennent trop contraignantes.

C'est la transposition d'une loi américaine, sait-on quel effet cette loi a eu chez eux ? Des gens se plaignent ou s'en foutent ?
Avatar de l’utilisateur
2SY9EG
Technicien de Surface Ultime
 
Message(s) : 927
Enregistré le: 07 Août 2010, 13:04

Re: Petition defense medecine naturelle

Messagepar Sorata » 27 Mars 2011, 15:47

:shock: Oui j'ai relu le communique sur le site de la petition et ils ont effectivement revu leur discours. C'est bien - ils s'adaptent aux critiques mais ils gardent toujours autant de punch dans le message ( :D 'Guerison defendue' ).
Bon finalement j'ai signe la petition. A voir a qui j'envoie le lien.

Quelle est la situation aux Etats Unis ? Humm ...
Le detectif Sora mene l'enquete !
Image

Je croyais que la legislation aux US est plus laxe - doctrine liberale oblige - m'en fait non. 0_o C'est la FDA (Food and Drug Administration) qui regule a la fois les medicaments, et les supplements alimentaires - qui incorporent tout ce qui est medecine traditionelle.
D'apres ce que j'ai trouve sur leur site - la legislation sur le licenciement des produits botaniques - est similaire a la THMPD (j'ai juste lu les 3 premiers paragraphes)http://www.fda.gov/AboutFDA/CentersOffices/CDER/ucm090989.htm
Ils parlent de "disease claim" pour licenciement en tant que medicament (prescriptible par un medecin pour traiter des maladies)
et "structure and/or function claims" pour le licenciement en tant que produid nutritif/supplement alimentaire.
Mais ils mentionnent un "Small Entity Compliance Guide"- donc ils ont rajoute des clauses specifiques pour les PME qui doivent se conformer aux regulations. Et en tout cas l'information me parait beaucoup plus lisible que sur le site de l'UE.

Le souci - a mon avis - c'est que beaucoup des produits de l'herboristerie - qu'elle soit occidentale ou orientale - sont des medicaments ! On les mange pas apres le repas pour supplementer le Big Mac en vitamines. On les prend dans des cas precis.

Voici l'opinion d'un americain qui semble s'y connaitre en medecine tradintionelle chinoise -
http://www.bluepoppy.com/blog/blogs/blog1.php/will-chinese-herbal-medicine-survive-in
(Vraiment desole pour tous ces liens en anglais :P )
Sorata
Touriste
 
Message(s) : 29
Enregistré le: 04 Juil 2006, 11:20
Localisation : distribue tel un electron quantique autour de Paris

Re: Petition defense medecine naturelle

Messagepar noir_ecaille » 28 Mars 2011, 00:05

De toute façon il existe un diplôme en herboristerie, que certains pharmaciens ont passé.

La législation tient dans un premier temps à faire le tri entre ces vrais professionnels et les charlatans, parce qu'une herbe médicinale est en effet un "médicament" -- ou plutôt son ou ses principes actifs, lesquels sont très souvent transformés en gélules, sirops et autres comprimés de composition ultra contrôlées et quantifiées afin d'optimiser les bénéfices et réduire les risques. Être grand-mère ne suffit pas à comprendre les mécanismes en jeu et donc les dangers des substances actives de ces plantes, même si elles donnent parfois bon goût en cuisine ou sentent simplement bon dans un bain. C'est encore pire si des problèmes se déclarent et que le non professionnel invente des théories farfelues plus censées le dédouaner que vous sauver.

Légalement parlant, c'est de l'exercice illégal de la médecine, avec tous les risques implicites que bons nombre de contestataires minimisent.

Dans un deuxième temps, il s'agit d'écarter la poudre de perlimpinpin douteuse parfois dangereuse de certains fraudeurs peu scrupuleux, autant que des recettes parfois mortelles de certains charlatans. La digitale par exemple peut être tout simplement fatale à mauvais dosage ou simplement mélanger à du bouton d'or -- arrêt cardiaque et respiratoire à la clef, aucune chance ou presque d'en réchapper. Sans oublier certaines horreurs allergènes qui là encore peuvent être fatales -- ex : l'écorce de saule blanc sert à faire de l'aspirine, mais quand on est allergique on risque de passer l'arme à gauche. Parfois la police retrouve même de la cendre, de la lessive, du ciment ou de la "mort-au-rat naturelle" dans certaines concoctions "maison" saisies pour expertise.

Dans un troisième temps, il s'agit de stopper la foire à l'arnaque -- certaines recettes sont tout à fait inoffensives pour peu qu'on n'en abuse pas, mais elles sont vendues sans scrupules à prix d'or à des gens plus ou moins crédules qui espèrent un bienfait parfaitement romancé voire inexistant. De la pub mensongère pour faire court, ou caricaturale concernant les bénéfices hypothétiques dudit mélange d'herbes. Certains diront que ce n'est pas grave -- oui mais... aimez-vous vous faire voler sur la qualité ou la nature réelle de la marchandise que vous payez ???

Bref. Les contrôles et autres AMM mis en place par la nouvelle législation sont moins là pour nous embêter que pour préserver/stabiliser/rétablir un état de droit, où le consommateur comme le producteur honnête et le délivrant agréé font usage de ces produits naturels (mais pas inoffensifs) dans un cadre clarifié, sécurisé, en toute transparence.
Modifié en dernier par noir_ecaille le 29 Mars 2011, 20:02, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
noir_ecaille
Résident(e)
 
Message(s) : 152
Enregistré le: 14 Mars 2011, 19:53

Re: Petition defense medecine naturelle

Messagepar bahamut800 » 28 Mars 2011, 22:53

et accessoirement sa permet au lobby pharmaceutique de prendre le contrôle d'un plus grande partie du marchant en tuant une partie des concurrent.
bahamut800
Habitué(e)
 
Message(s) : 98
Enregistré le: 22 Mars 2010, 22:09

Re: Petition defense medecine naturelle

Messagepar noir_ecaille » 28 Mars 2011, 23:22

Alors concernant la légende du "hobby pharmaceutique" :
- il ne s'exerce pas sur la production de plante naturelle (d'une)
- et ne peut s'appliquer qu'à des molécules ou organismes sous brevets, donc des inventions issues de leur labo (de deux)
- sans oublier que, passé un certain temps, ces mêmes inventions tombent dans le domaine public, donc que tout entreprise grande ou petite acquiert la possibilité de les produire sans redevance envers l'inventeur (de trois)
- la majorité des nouveaux médicaments sont actuellement inventés par des PME (de quatre)
- rien ne vous empêche de tenter votre propre production et auto-consommation -- j'insiste sur la liberté de "suicide" (de cinq)
- rien n'interdit d'être "petit" et d'avoir de la transparence (de six)
- l'exercice illégal de la médecine reste une escroquerie pouvant au pire conduire à la mort ou de graves séquelles (de sept)


D'autre part, je vous conseille d'apprendre le Français puis de vous enfiler le Légifrance régulièrement afin de mieux comprendre les droits du producteurs mais aussi du consommateur.
Avatar de l’utilisateur
noir_ecaille
Résident(e)
 
Message(s) : 152
Enregistré le: 14 Mars 2011, 19:53

Re: Petition defense medecine naturelle

Messagepar Sorata » 30 Mars 2011, 00:20

@Noir-Ecaille
1. Qu'est-ce qui ne s'exerce pas sur la production de la plante "non-artificielle" ?
Oui - il ne manquerait plus qu'Aventis et autres Servier m'interdisent de cueillir de la camomille dans les bois pour faire mon the.
2. Oui merci - on sait ce que c'est qu'un brevet. Heureusement qu'on peut pas breveter les extraits de plante. (ou si ?)
(Le sujet de tes phrases doit etre "l'exclusivite a la vente" ou "le monopole" - j'imagine - corrige moi si j'ai tort. Le "lobby pharmaceutique" c'est un peu different mais ca evoque un oligolpole - effectivement.)
3. 'Aaah les fabriquants de generiques, ces salauds !'
4. Hmm, je savais pas. Come quoi - les petits sont toujours plus dynamiques que les gros. Ca n'empeche pas qu'une des strategies favories des gros est de manger ou d'etouffer les petits.
5. Oui oui - on peut se tuer - mais ca meme avec des medicaments prescrits par le medecin ou pharmacien. On n'est pas oblige de respecter les dosages, contre-indications etc. Y a-t-il beaucoup plus de cas de gens qui se sont empoisonnes avec des produits vendus par des charlatans - que de cas ou ils se sont tue avec des produits vendus, prescrits et documentes correctement par des professionels confirmes et bien intentionnes ? Merci de donner au moins un exemple notoire.
6. Si maintenant "transparence" signifie se conformer a des standards de tests et d'analyses imposes par la concurence de maniere musclee ... on se croirait dans 1984: "Ministere de la Paix", "Ministere de l'Amour", "Ministere de la Prosperite" et "Ministere de la Verite" - il faut rajouter "Ministere de la Transparence"
7. Et le voila - l'argument Godwin - 'c'est tous des escrocs ou des illumines suicidaires'.

:tousse:
Revenons a des choses concretes - si tu as des infos merci de les partager.
Tu parlais d'une specialite en herboristerie pour les pharmaciens ?
Pourtant dans le 1er lien que j'ai donne, Thierry Thevenin dit
L’éducation du public et de la formation de professionnels à l’herboristerie me semblent être des enjeux prioritaires pour une pratique profitable, durable, saine et éthique de ce qu’on appelle les « médecines naturelles ».
C’est pourquoi je participe activement à un groupe de travail réunissant producteurs-herboristes, pharmaciens, enseignants, médecins, universitaires et élus politiques qui élabore un programme de formation professionnelle. Par ailleurs, je suis attentivement les auditions menées par le groupe de travail au Sénat, présidé par M. Jean-Luc Fichet, sénateur du Finistère, visant à soumettre prochainement une proposition de loi pour la réhabilitation du métier d’herboriste en France.


Et le pharmacien n'est qu'un maillon de la filiere. Qui fabrique les produits vendus par le pharmacien-herboriste ? Qui les homologue ? Si ces personnes disparaissent - ou sont forces vers d'autrs voies de distribution (au pire clandestines) - le pharmacien va juste vendre autre chose a la place. Il parait que les pharmacies en France il y en a beaucoup trop et qu'elles vendent toutes la meme chose - eh ben ca ne risque pas de s'ameliorer ...
Sorata
Touriste
 
Message(s) : 29
Enregistré le: 04 Juil 2006, 11:20
Localisation : distribue tel un electron quantique autour de Paris


Retour vers Au coin du feu

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités