[Tout public] Lucy – The Etenity She Wished For –

Postez vos commentaires sur nos Visual Novels

Modérateurs: Cnouki, Modérateurs

[Tout public] Lucy – The Etenity She Wished For –

Messagepar Achro » 13 Mai 2016, 20:24

Image



Emphase


Aujourd'hui, j'aimerais vous partager un VN qui m'a plutôt impressionné. Un VN très inspiré du modèle de chez Key, en reprenant le genre maison du studio : le Nakige.
Dire que j'ai de l'expérience avec ce genre tiendrait certainement de l'euphémisme (en témoigne ma vndb list), je savais donc parfaitement à quoi m'en tenir avant de démarrer ce VN. Néanmoins, celui-ci a réussi à bien me bousculer, à tel point que je me vois aujourd'hui obligé de vous le partager.


Fiche technique


Nom original : 루시 - 그녀가 바라던 것 - (Lucy - Geunyeoga Baladeon Geos -)
Développeur : M-Vizlab
Sortie : 2010 (original) / 26 février 2016 (remaster)
Durée : 8h
Langue (écrit) : Anglais, Japonais, Coréen
Langue (oral) : Coréen, Japonais
Disponibilité : Steam ; Playism



Synopsis

Puisant ses principales inspirations chez Chobits, Planetarian et Clannad, Lucy – The Eternity she Wished For – nous narre le présent d'un adolescent Coréen en 2050, là où la technologie a assez évolué pour voir apparaître des robots humanoïdes aux caractéristiques quasi-humaines. Toutefois, là où cette avancée technologique peut réjouir, ce n'est pas le cas de notre héros. Préférant le contact humain au support « sans âme » des robots, il nourrit une aversion sans commune mesure à l'éclosion des androids dans notre société. Néanmoins, alors qu'il rentrait chez lui en passant par la décharge d'une usine de robotique, il va apercevoir un android qu'il prendra d'abord pour une femme blessée. Sans vraiment savoir pourquoi, il va la ramener chez lui, ne supportant certainement pas l'idée du tragique destin qu'allait subir ce « tas de ferraille » à l'air humain. De là, il va vite s'apercevoir que la barrière qui sépare « son » android d'un véritable humain est plus fine qu'il n'y paraît. Elle réagit, pleure, rit, arbore toutes sortes d'émotions. Mais, une question subsiste : « A-t-elle une âme ? »

Son nom ?
Image



Portée et thèmes abordés


La robotique, le trans-humanisme, l'anthropocentrisme mais aussi les relations parent-enfant, le système scolaire Coréen et la question de l'adaptabilité humaine vis-à-vis de la technologie sont autant de thèmes forts abordés avec brio dans ce Visual Novel hétéroclite aux facettes plus nombreuses que l'on pourrait penser.
Bombardé de références directes ou indirectes, c'est un véritable plaisir de repérer les multiples clins d'œil adressés aux inspirations de l'œuvre.

Image


Le VN n'oublie pas non plus de briser le 4e mur ici et là, nous ramenant à la place prépondérante qu'occupe le joueur qui, de par ses nombreux choix compte tenu de la durée du Visual Novel, se sent plus acteur que spectateur.

Image


Cela n'empêchant pas notre protagoniste sans nom ni visage, d'avoir une forte personnalité et un fort caractère lui permettant d'être tout aussi légitime que Lucy au poste de personnage principal.


Petit point technique


Si vous savez lire et n'avez pas la mémoire d'un poisson rouge amnésique (ce dont je ne doute pas, bien entendu), vous devez donc savoir que ce que je vous présente est une version retravaillée d'un Visual Novel purement Coréen sorti en 2010. Totalement indépendant et donc sans moyens, le VN se contentait graphiquement de sprites pas franchement folichons incrustés sur des photos auxquelles avaient été appliquées un léger grain pour donner un air dessiné. Même constat d'un point de vue sonore puisque le VN n'était naturellement pas doublé et n'avait comme OST qu'une succession de thèmes libres de droit.

Image


S'il est vrai que l'intérêt principal d'un Visual Novel tient dans son écriture, il faut quand même avouer que le passage au remaster ne fut pas de trop. Fort d'un nouveau moteur maison (le NK Engine), la résolution passe d'un 800x600 à un 1280x720 de très bonne facture, les sprites sont maintenant adaptés au genre et transmettent bien mieux les émotions (les grands yeux ne sont pas là pour rien), des CGs de toute beauté ont été implémentées accentuant avec brio l'impact des scènes importantes tout comme l'OST entièrement retravaillée, un véritable délice pour les audiophiles et amateurs de thèmes mélancoliques. Lucy est maintenant doublée en Coréen, mais aussi en Japonais par une débutante au grand potentiel du nom de Yume Maihara, pour notre plus grand plaisir.

Côté UI c'est du tout bon. Sobre et ergonomique tout en collant parfaitement à la robotique aussi bien visuellement qu'au niveau des effets sonores (vous savez, les fameux biip biip), on regrettera seulement l'absence d'un Auto-Mode qui aurait pu être sympathique lorsque le lecteur se voit trop occupé à retenir ses larmes à deux mains plutôt qu'à cliquer pour avancer le texte. Néanmoins, on apprécie la volonté du studio de laisser le choix au lecteur de la langue doublée, il est ainsi possible de switcher à tout moment via le menu Options du Coréen au Japonais. Si jamais certains sont adeptes de la langue du pays du matin calme, faites-vous plaisir !



En résumé...


Un petit bijou tout droit venu de Corée remis au goût du jour aussi bien graphiquement que musicalement grâce à quelques passionnés (et un Kickstarter) qui a su s'inspirer des plus grands sans pour autant tomber dans le piège de la pale copie. Une excellente expérience en somme pour ceux désireux de finir avec « quelques* » larmes sur les joues.


Spoiler: Voir
* quelques = 10^9
Image
Avatar de l’utilisateur
Achro
Touriste
 
Message(s) : 44
Enregistré le: 16 Nov 2013, 16:41
Localisation : Kazamatsuri

Retour vers Visual Novel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron