les petits délires de Kitty

Cet endroit est dédié à l'art scriptural, venez écrire le fruit de votre inspiration ou lire les oeuvres.

Modérateur: Modérateurs

les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 04 Mars 2014, 03:37

Bonjour,

Comme tout le monde s'y met, je me lance aussi ;) Il y a longtemps que je n'avais pas pris la plume (enfin si on veut), mais je me suis relancé dans l'écriture, il y a un peu plus d'un mois. Cela me libère l'esprit de mes soucis mais les écrire pour moi seule, je trouvais cela dommage.
J'ai démarré une histoire à épisode pour le fan-club yaoi que je publierais sans doute ici aussi, un jour, en version intégrale plus ou moins censurée.

Je vous ferais partager mes textes nouveaux ou anciens. J'espère qu'ils vous plairont.

Pour l'instant, une petite histoire (enfin petite pour une grande bavarde comme moi :mrgreen: ) que je viens d'écrire, intitulée :
Tel est pris qui croyait prendre(je sais, c'est fourre-tout comme titre et vous allez dire que je spoile la fin mais pas grave, je suis sûre que j'arriverais à vous surprendre quand même :p)
Spoiler: Voir
Le vampire suivait discrètement sa proie depuis quelques nuits déjà, savourant par avance le délice de sa frayeur lorsqu’il lui révèlerait sa présence. Son mentor, il y a fort longtemps, lui répétait souvent qu’il ne fallait pas jouer avec la nourriture, mais le vampire était du genre raffiné et cruel, il aimait sentir l’angoisse, puis la peur et enfin la frayeur qui donnaient un goût si particulier à ses proies lorsqu’il mettait fin à la chasse.

Son mentor, malgré ses grands principes, n’en avait pas moins rencontré une fin fumeuse en chassant inlassablement aux alentours de sa demeure. Trop confiant en ses pouvoirs pour couvrir convenablement ses traces, au lieu d’éveiller une saine frayeur chez ses proies, il avait fini par attiser leur colère. Las, grave erreur que le vampire ne commettrait jamais, la populace s’était réunie pour traquer le chasseur, l’acculer dans sa demeure, bêtement transformé en château renaissance en lieu et place de l'ancienne forteresse, et y mettre le feu au grand jour.
Le vampire, plus rusé, avait réussi à s’échapper parce qu’il préférait les antiques souterrains aux luxueuses chambres de la demeure de son mentor. Bien sûr, il avait été piégé pendant un temps dans ces mêmes souterrains, dont la seule entrée avait été comblée par les décombres du château écroulé. La curiosité maladive de ses humains stupides l’en avait libéré aussi sûrement que leur colère aveugle l’y avait piégé. Il s’était alors offert une orgie de sang, mû autant par une faim due au trop long jeûne que par le plaisir d’annihiler ce bétail ignare qui avait tué son mentor.
Cette folie sanguinaire avait duré longtemps et lui avait donné une puissance incroyable, lui permettant de fuir ce pays-là. Voyageant et saignant sur son passage tous ceux qui osaient croiser sa route, il avait trouvé un petit paradis primitif, où il avait vécu comme un dieu plusieurs siècles. Son refuge était une cavité naturelle, creusée dans les flancs d’un volcan endormi, qu'il avait aménagé confortablement pour son long séjour. Les croyances de cette peuplade leur faisaient penser qu’il était un quelconque dieu descendu sur terre pour les punir, leur faisant offrir en sacrifice quelques jeunes vierges pour apaiser son courroux.
Il prenait plaisir à tourmenter ses offrandes pendant de longues nuits, les hypnotisant pour qu’elles ne s’échappent pas lors de son sommeil, les consommant à petit feu durant des semaines, voire des mois lorsque la jeune fille était particulièrement résistante et savoureuse, les achevant lorsque le jeu l’ennuyait. Il n’avait alors qu’à faire une razzia nocturne dans les villages au pied du volcan. Semant le trouble par quelques tours de « magie », il obtenait ainsi une cargaison fraîche d’oies blanches à torturer.

Las, ces maudits voyageurs du continent avaient débarqués, d'abord sur de nouveaux navires, portant de nombreuses voiles, puis sur d'autres, crachant de la fumée blanche ou noire. Ils avaient endoctrinés sa peuplade, qui avait fini par interrompre le grand cycle des sacrifices. Une nouvelle orgie s'en était suivie mais la peuplade n’était plus primitive, elle s’était « civilisé » et n’entendait offrir à son dieu que des sacrifices animaux, puis végétaux. Ha ! L’horreur sans nom de ces cadeaux insipides ! Il avait dû repartir en traque, prélevant prudemment une proie pour la ramener dans son repère, de temps en temps.
Mais l’ennui l’avait gagné au bout d'un siècle, il avait décidé de changer de refuge. Après tout, rester sur cet ilot devenait lassant et l’afflux soudain d’humains en mal de construction et de tourisme, un peu trop curieux à l’égard du volcan éteint, rendait sa résidence dangereuse. Il avait eu la chance de voir arriver un immense vaisseau, que les humains nommaient "paquebot", où il put se dissimuler, emportant avec lui une belle jeune femme pour se sustenter durant le voyage.
Le retour à la civilisation l’avait surpris, les humains avaient proliférés à une allure ahurissante. Ils ne vivaient plus seulement le jour, mais déambulaient bruyamment jusqu’au petit matin. Les villes avaient aussi grandi de manière totalement anarchique, s'étirant sur la terre et s'élevant à des hauteurs vertigineuses, comme pour défier les cieux. Des engins bruyants sillonnaient les rues, et les airs sur des sortes de ponts aériens, transportant des humains braillards ou atones. Les lumières illuminaient la majorité de la ville, nuit et jour. La traque n’en devenait que plus compliquée mais ô combien excitante. Ces femelles ne seraient jamais assez rusées pour lui échapper et finissaient immanquablement par hurler, supplier, pleurer lorsqu'il les capturaient pour les entraîner dans l'immense réseau souterrain excitant sous la basse-ville, qui constitué son nouveau domaine, si grand qu'il n'avait pas encore eu le temps de tout explorer. Il pouvait alors savourer son dîner calmement, reprenant son jeu favori de torture qu'il avait dû abandonné quelques dizaines d'année plutôt sur son îlot.

Sa proie actuelle ne différerait pas des autres. Son parfum lourd de jasmin et de vanille lui rappelait son paradis primitif. Les battements de son cœur, lents, réguliers, véhiculant un sang, qu’il devinait riche, excitaient ses sens. Mais le vampire était intrigué. Depuis les quelques nuits qu’il la suivait, elle menait des activités bien étranges, se glissant d’une démarche à la souplesse presque féline, dans le dédale de ruelles sombres de ces quartiers glauques de la basse-ville. Il y avait vu nombre de meurtres gratuits, pourquoi les humains se tuaient-ils sans raison ? Ils ne se mangeaient même pas entre eux comme un récit que son mentor lui avait narré sur des peuplades cannibales.

Cette femme allait sans crainte dans ce quartier qui semblait son domaine, s’arrêtant parfois devant une porte, chuchotant des mots étranges. Il ne comprenait pas mais décida que sa paisible existence devait prendre fin. Il se fit moins léger, faisant résonner son pas volontairement, tout en la suivant de loin. La femme n’accéléra, ni ne ralentit pour écouter, elle continuait sa pérégrination, au gré d’un schéma d’apparence aléatoire mais qui devait avoir son but.
Le vampire se rapprocha encore, projetant son aura, pour qu’elle remarque enfin sa présence. La femme continuait ses déambulations, s’arrêtant encore parfois, mais ne parlant plus, se contentant d’un signe ou d’un hochement de tête à l’attention de celui qui ouvrait la porte. Son cœur gardait invariablement le même rythme, son pas la même foulée. Le vampire sentit sourdre en lui une fureur qu’il n’avait encore jamais connu. Comment cette proie pouvait ignorer sa présence !

Il s’approcha encore, jusqu’à presque effleurer sa cape qui balançait au rythme de son pas. Volontairement, il se mit à respirer de façon humaine, presque haletante, forçant son aura au maximum. Toujours aucune réaction ! La femme poursuivait son chemin calmement, aucun affolement dans son attitude, les battements de son cœur rythmant paisiblement sa marche.
Il était si près que l’odeur de son sang, mêlé aux effluves de son parfum, lui faisait tourner la tête. Une faim inextinguible le tenaillait et demandait à être assouvie. Quand soudain, la femme s’engouffra dans un hangar sombre, disparaissant dans l’ombre tel un fantôme. Comment une humaine pourrait disparaître ?

Il sonda,par la pensée,le bâtiment mais ne perçut aucun être.Il s’avança vers l’entrée et huma l’air. Elle était là, quelque part, son odeur emplissait tout l’espace. Il sonda du regard les ténèbres et la vit, seule, debout, immobile, au milieu du grand espace vide, lui faisant face. Comme si elle l’attendait.
Méfiance ! Malgré la faim qui le torturait, aiguisée encore par l’odeur du sang qui était devenue si puissante. Alors seulement, il remarqua qu’elle portait plusieurs entailles sur les bras, comme une invite à venir la savourer. C’est bien la première fois qu’une proie se fait séductrice, intéressant ! Il se hâta de la rejoindre et plongea son regard dans ses yeux pour mieux l’hypnotiser et en faire son jouet.

En retour, il reçut un choc mental comme il n’en avait jamais expérimenté. Même son mentor n’affichait pas cette puissance, lorsqu’il l’entraînait à l’hypnose. Relâchant sa concentration, la pression sur son esprit s’adoucit. Il fixa encore la femme et crut voir un miroir à la place de ses pupilles, image qui s’effaça presque aussitôt pour ne laisser place qu’à l’encre noire de ses yeux, où se reflétait un rayon de lune filtrant d'une lucarne. Illusion d’optique bien sûr ! Encore plus incroyable, elle lui souriait aimablement. Était-elle aveugle ? Non, son pas était trop assuré pour qu’il en soit ainsi. Quand la femme ouvrit la bouche pour élargir son sourire, ses lèvres découvrirent deux magnifiques crocs. Un vampire ! Non, impossible, j’aurais senti son aura et son sang n’aurait pas cette odeur entêtante. Machinalement, il baissa les yeux vers ses bras, s’humectant les lèvres du bout de la langue, caressant ses crocs au passage. Les entailles ne saignaient plus mais l’odeur était toujours aussi forte, riche en fer, appétissante, exquise.
D’étranges mouvances parcouraient sa peau, particulièrement autour des entailles. Un instant fasciné par ce spectacle insolite, le vampire en oublia sa faim et sa proie. Quand soudain, il sentit l’aura de plusieurs vampires, ainsi que les remugles d’un grand nombre d’humains qui semblait l’entourer. Il sonda les ténèbres et eut confirmation qu’une foule l’entourait, pour l’instant silencieuse, mais se rapprochant doucement. Il reporta son attention sur la femme, qui s’était assise en tailleur, les mains posées sur ses genoux, paumes vers le ciel. Elle lui lançait un regard narquois.

« Alors, Vampire sans nom, vas-tu te décider à te présenter ? » demanda-t-elle enfin.

Comment ! Elle connaît ma nature et se moque de moi. Elle se sent rassurer par la foule qui nous entoure mais elle ignore tout de ma puissance. Je pourrais les tuer tous en un battement de cils ! Quoique la présence des vampires au milieu de ses humains, qui l’observaient suspicieusement, n’était pas là pour le satisfaire. Il n’avait aucune envie de se mesurer à eux. Après tout, ils avaient réussi à masquer leur aura jusque-là. Même s’il savait que d’autres vampires vivaient dans la ville, il n’avait encore jamais réussi à les localiser et là, ils étaient bien une vingtaine et pouvaient être bien plus vieux que lui, donc beaucoup plus forts.

« Voilà plusieurs nuits que tu me suis, la moindre des politesses serait de te présenter, étranger ! » poursuivit la femme, le fixant encore de son étrange regard, insondable comme un miroir.

Alors, elle savait que je la suivais… Les autres vampires l’ont prévenu sans aucun doute, une humaine n’aurait pas pu détecter ma présence avant que je le décide. Ceci explique qu’elle ait été si sereine. Pour une raison inconnue, ces vampires l’aidaient, la protégeaient peut-être. Comment mes semblables ont-ils pu tomber si bas ? Sont-ce de ces êtres déviants qui se veulent buveurs de sang et non suceur de sang, qui considèrent leurs proies, non plus comme du gibier mais comme des colocataires ?

« Mon nom importe peu, et ne sois pas si arrogante, humaine ! » répondit-il enfin, avec morgue, sondant les ténèbres, espérant trouver un esprit ami parmi les vampires présents mais il se heurta à nouveau à ce mur mental.

« Ne sois pas arrogant, toi-même, vampire primaire ! Mes amis ne te feront rien, même si tu empiètes sur leur territoire, car je leur ai demandé de me laisser le plaisir de t’accueillir » continua la femme, un sourire méprisant sur les lèvres, retroussées sur ses crocs. « Et pour ta gouverne, il y a longtemps que je ne suis plus totalement humain »

« Une demi-sang ! » jeta-t-il avec dégoût.

Son exclamation fit réagir les vampires, dont l’aura se fit menaçante, mais la femme partit d’un rire sarcastique.

«Vampire ignare ! Tu n’imagines même pas ce que je suis ! » ricanait-elle
« Si tu n’es pas une demi-sang et que tu n’es plus humaine, qu’es-tu ? Pas un loup-garou, ton odeur serait putride ! Alors ? » demanda-t-il.
« Je suis la mère bienveillante de cette ville, je chéris mes bandits, je chouchoute mes vampires, je m’assure que nul intrus ne vient troubler leur équilibre et leur quiétude »
« Ha, ha , ha, hilarant ! » dit-il, sardonique.

Elle passa la main devant sa bouche et lui présenta ses crocs dans sa paume tendue.
« Voilà, un signe de bonne volonté de ma part » ironisa-t-elle

Un postiche, cette femme se moquait bien de moi ! Je vais la tuer ! A peine cette pulsion atteignit sa maturité, que la pression sur son esprit reprit à un niveau intolérable, le faisant claquer des dents.

« Tu ferais mieux de retenir tes pulsions meurtrières, vampire ! Si j’ai perdu mon humanité à l’âge adulte, limitant ma puissance psionique, ma fille ne l'a jamais été totalement et sera ravie de détruire ton esprit » remarqua calmement la femme.

Sa fille ? Il remarqua alors une fillette qui se tenait derrière la femme. Elle le fixait du même regard en miroir, son visage totalement inexpressif. Oui, sa fille murmura une voix aigrelette dans sa tête, à travers le brouillard qui envahissait son esprit. Tu n’es qu’un vulgaire suceur de sang, ta place n’est pas ici !

« Exact, ta place n’est pas ici, retourne d’où tu viens ou meurs ! » dit la femme, comme si la fillette avait parlé à voix haute.
« Votre caste dirigeante a signé un accord de sang, nous ne tuons pas de suceurs hors ce territoire, mais tout vampire qui entre sur mon territoire avec des intentions meurtrières peut être exécuté sans procès. » continuât-elle

Une ferme approbation secouaient les têtes de la foule de vampires et d’humains. Quel est donc ce pays ! Depuis quand un vampire passe des accords avec les humains !

« L’accord était nécessaire, ma famille pourchasse un certain type de malfrat, certains de vos vampires sont tombés dans nos rets alors qu’ils chassaient. Vos semblables n’avaient pas le choix, votre existence touche à sa fin. Sais-tu combien de vampires il reste de par le monde ? »
« Plusieurs centaines, voire quelques milliers car mon peuple est ancien » répondit-il, nonchalamment.
« Quelques dizaines » assena-t-elle « au plus une centaine Et ceux que tu vois ici, ont choisi de s’adapter, de s’intégrer à la société humaine discrètement en changeant de mode de vie »
« Des buveurs de sang ! Ils n’en sont que plus faibles ! » cracha-t-il, mais sa lutte contre l’esprit de la fillette le faisait trembler, engourdissant son corps inexorablement.

Une rumeur furieuse se fit entendre parmi les rangs des spectateurs. La femme les calma simplement en levant les mains. Elle se remit debout d’un mouvement fluide et s’approcha si près, qu’il ne voyait plus que les pores de son visage. Elle portait des tatouages en filigrane, sur les joues. Comment n’avait-il pas remarqué cela avant ? Mais non, ce n’était pas des tatouages, ça bougeait !

« Choisis ta mort, vampire, ou quitte la ville ! » répéta-t-elle.
« Je ne peux pas mourir !» ricana-t-il, moins sûr de ses paroles qu’il ne le laissait paraître. J’en tuerai bien quelques-uns avant d’y laisser ma peau.

Son exclamation provoqua un fou rire chez la femme, qui se tenait les côtes, des larmes de joie dans les yeux. L’instant d’après, elle lui tendait son cou, chuchotant langoureusement :

« Vas-y, mors, vampire ! Ta mort n’en sera que plus lente.»

La pression sur son esprit se relâcha d’un coup. La fillette avait disparu. La foule s’éloignait, ou plutôt s’effaçait. Ils étaient sans doute encore là, mais par il ne savait quelle magie, quelqu’un trompait ses sens et son esprit. L’odeur du sang se fit à nouveau prégnante. La faim revint. Il ne voyait plus que ce cou tendu vers lui. Il ne sentait plus que le sang battant dans cette veine qui gonflait doucement, l’invitant à mordre à pleines dents.

Il ne résista plus, il ne se posait plus de questions. Oubliée la méfiance, oublié le luxe de la chasse, oublié l’étrangeté de la situation. Il avait même oublié la menace de la femme. Il découvrit ses crocs et mordit goulûment dans la veine palpitante.

La première gorgée lui apporta un plaisir indicible. Ce sang avait un goût légèrement métallique, si chaud, si épais, un vrai délice. Il ne bût pas de seconde gorgée, d’innombrables fourmillements envahirent sa bouche, sa gorge. Soudain, ce sang semblait s’animer, plongeant de lui-même jusqu’au fond de son gosier sans qu’il fasse rien. S’étouffant à moitié, presque noyé, il sentit le fourmillement gagner ses poumons, ses entrailles, puis ses membres inférieurs et supérieurs. Sa tête restait légère et engourdie à la fois. Puis une douleur, comme il n’en avait jamais subie, remonta en lui jusqu’à son âme. Comme si une armée d’insectes microscopique, après avoir exploré son corps, entreprenait de le dépecer de l’intérieur, petit bout par petit bout, démarrant des orteils et des doigts et remontant, lentement mais sûrement, vers sa tête.

« Aimes-tu mes petites amies ? » demandait la femme.

Tout à sa douleur, l’esprit vidé de toute pensée, le vampire la regardait sans pouvoir parler.

« Mes nanites sont du genre agressives. Elles sont de la première génération, créées pour palier à des défaillances du système immunitaire, elles s’auto-régénèrent dans mon sang et consomment tout intrus, qu’il soit intérieur ou extérieur à mon corps et régénèrent mes cellules. » lui chuchotait-elle

« Oh, bien sûr, les dernières générations sont plus perfectionnées, moins personnelles. Elles ont aussi une durée de vie plus courte, société de consommation oblige » discourt-elle aimablement « mes petites amies, elles, sont ma survie depuis près de 50 ans. Et je suis la leur. Je leur offre donc un festin de choix de temps en temps sur les récalcitrants comme toi. Ne m’en veux pas, ce n’est pas personnel, tu serviras d’exemple pour les derniers arriérés, suceurs de sang, qui pourraient encore persister. Et puis, un vampire, c’est un festin de choix pour mes nanites chéries, je me demande ce qu’elles en rapporteront….»

Le vampire n’est plus en état de comprendre, son corps n’est plus qu’une enveloppe vide flottant sur son squelette, seul son cerveau est encore enfoui presque intact dans son crâne. Son esprit est au-delà de la douleur, encore piégé dans cette réalité par il ne sait quel mage, il sent l’invasion gagner sa tête. Puis, tout s'efface dans le néant.


Voilou, j'espère que vous vous êtes amusé ;) ce n'est que mon dernier essai dans un style un peu particulier mais n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.
Toute critique constructive est la bienvenue mais sachez que si j'adore le fantastique et la science-fiction, je ne raffole pas de l'horreur :mrgreen:

Edit :
Camélia Studio/Mag'zine :
Ce ne sont pas vraiment des délires mais quelques écrits un peu plus "sérieux" (enfin presque), ici je rajouterais les liens vers mes dépêches (la mise en "images" est gracieusement arrangée par Gigi car je suis une bille de ce côté là).

La voleuse de livres
Zoom sur Oguri Shun
Les Batsu Games de Gaki no Tsukai
Avengers 2 : l'ère d'Ultron
Tournée AC/DC 2015 - The Rock or Bust Tour
Théâtre (Attention public averti - pas la dépêche biensûr ;) mais la pièce)
Last Cinderella
Akagi
A Silent Voice

Sans oublier les quelques articles que j'écris pour le Mag'zine, mais pour surveiller ses sorties il suffit d'aller sur le topic de notre rédac'Chef.
Modifié en dernier par Kittyscats le 11 Nov 2015, 08:55, modifié 11 fois.
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar _Baarzourlalgulf » 04 Mars 2014, 12:12

Jolie "petite" histoire !! Le rythme est soutenue, et la trame bien ficellee ! Une fois commencer, je n´aie pas pus lacher ta nouvelle !! Et c´est sure que sans -ou presque- fautes, c´est mieux "!! :wheartbeat:
Petite remarque, la narration passe parfois e "je" à "il"...
Bon, maintenant, il ne te reste plus qu´a mettre plus ´autres textes... :niark:
E IT: Tu ne raffole pas e l´horreur, mais le gore ?? Sache que le gore c´est la vie !! Yosh !!
qui veut jouer au scrabble avec moi svp candidature en dm

MyAnimeList
Avatar de l’utilisateur
_Baarzourlalgulf
Modératrice
 
Message(s) : 6621
Enregistré le: 15 Fév 2014, 13:26
Localisation : bozart dans la montagne

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar santaclose » 04 Mars 2014, 20:56

J'en veux plus ! Non, plus sérieusement, ton style est intéressant, la volonté de cacher certains éléments jusqu'à la fin manque peut-être d'un peu de subtilité (j'ai pris ça pour une lacune jusqu'au dernier paragraphe où la situation s'éclaire), mais est d'un certain charme. Je peux difficilement te juger (étant bien incapable pour le moment d'écrire ne serait-ce qu'une nouvelle), mais sache que j'ai apprécié cette petite nouvelle et qu'elle a su me captiver (ce qui est rare ces temps-ci). Bel effort et tous mes encouragements pour la suite, j'attend d'autres textes avec impatience.
Image


Nel mezzo del cammin di nostra vita mi ritrovai per una selva oscura, ché la diritta via era smarrita.

Divina commedia, incipit
Spoiler: Voir
Image

un grand merci à Sachi pour la signature
Avatar de l’utilisateur
santaclose
Résident(e)
 
Message(s) : 390
Enregistré le: 28 Fév 2014, 23:56
Localisation : Trenzalore

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 04 Mars 2014, 22:45

@ baarzour : je n'ai rien contre un peu de gore ou d'angoisse, c'est le genre horreur pure qui ne me plait pas (quoique, j'ai parfois un humour décalé donc....)
Pour le passage du "je" au "il", et inversement, c'est fait exprès. J'ai du mal à faire de la mise en forme sur le forum mais je tenterai de la remanier sur ce texte pour que cela te paraisse plus clair (j'ai posté cette nuit et il me tardait un peu d'aller dormir, donc ma relecture a été assez rapide lol). Du coup, quelques fautes ont pu m'échapper aussi, je corrigerais en même temps ;)

@ santaclose : Cette omission initiale était plus que voulue en effet, pour mieux amener ma chute :mrgreen: le choix de ne pas "nommer" mes personnages aussi. Cela ne reste valable que pour une nouvelle. Une histoire plus longue aurait demandé une construction nettement différente et plus subtile comme tu dis ;)

Je vous remercie pour vos encouragements :kglinse: et contente que ça vous plaise.

Il faut que j'entreprenne des fouilles pour retrouver mes vieux poèmes, et pour d'autres nouvelles, ben on verra quand l'inspiration sera de la partie ;)
j'ai quand même un gros morceau en train qui me prend déjà pas mal de temps en plus du boulot IRL
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Un passant qui passe » 05 Mars 2014, 08:48

J'ai beaucoup aimé chère Kitty.
Les premiers mots sont très drôle, je me suis dis que j'aurais droit soit à une histoire pour enfants (agrougrou... méchant...), soit à un remake de.. haa c'est quoi le nom ? avec Edouard Quenelle là.. bref.
J'ai mis le temps avant de lire car j'apprécie peu le folklore du vampire, quand c'est pas réaliste (vampires, loups-garou, ..) j'ai du mal à accrocher.
...twilight ! puta°n que j'ai eu envie de la brûler vive cette conn°sse de Bella !

Donc bravo pour ton histoire, je l'aurais aimée plus longue :)
Il y a des bémols mais ce sera par mp ;)
Avatar de l’utilisateur
Un passant qui passe
Modérateur
 
Message(s) : 3820
Enregistré le: 21 Mars 2013, 14:43
Localisation : Là où sont cachés les missiles...

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 05 Mars 2014, 21:03

Je te remercie passant-kun pour ton commentaire et ton mp ;) et contente que tu aimes cette histoire malgré ses défauts :)

Bizarrement, Twilight m'a effleuré l'esprit sur un passage que je trouve un peu raté.
Je retravaillerai le texte quand j'aurai un peu plus de temps pour éclaircir les points que tu m'as signalé. (s'il faut faire une explication de texte, c'est que le texte a des grosses lacunes).
L'histoire n'en sera que plus longue... Il faut vraiment que je cherche comment publier un texte sur internet mais mes écrits sont personnels et je ne voudrais pas que ça aille échouer chez n'importe quel quidam plagiaire (oui, j'ai un égo légèrement surdimensionné et totalement paranoïaque quand il s'agit de mes histoires).

En fait, je venais de regarder un drama avec un vampire pas du tout réaliste (pire que Edouard Quenelle, si si, je t'assure c'est possible O_o). Le truc m'a tellement gonflée qu'il a fallu que je me défoule. Pour moi, un vampire ne peut disparaitre que de façon violente, et certainement pas de sa propre volonté (sauf cas clinique de vampire suicidaire). Mais j'avoue que démarrer un truc à 1h du mat n'était pas forcément une bonne idée :mrgreen:
Par contre, j'adore les romances avec des vampires :niark:
donc j'ai apprécié Twilight dans l'ensemble, même si certains passages sont un peu light à mon goût (pas vu le dernier cependant). Mais mon grand favori dans le genre, c'est quand même Underworld.
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 17 Mars 2014, 10:02

Edition du texte "Tel est pris qui croyait prendre"
- Ajout de quelques indices temporels pour passant-kun ;)
- Correction des quelques fautes (honte à moi, l'horreur des accords de nombre en conjugaison (Oo), ça m'apprendra à faire des phrases à rallonge qui me font oublier le sujet)
- Modification d'une partie pour baarzour ;) (je crois que j'ai trouvé le passage qui t'avait choqué du "je" au "il")
- Ajout d'une petite mise en forme pour les "voix" intérieures.

Si vous voyez d'autres fautes, n'hésitez pas à me le signaler, je n'ai pas la science exacte (la preuve, j'en ai trouvé pleins en relisant).
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar GrainderiZ » 02 Juin 2014, 19:10

Ah ah, merci Kittyscats pour cette belle histoire !!
Moi qui, comme Passant, n'aime pas trop les histoires de vampires et compagnie, je me suis bien amusé pendant ma lecture ! :kxD:
De plus, elle est très bien écrite :kwrite:
(excepté peut-être, mais ça c'est mon côté "cherche la petite bête" et ce n'est que mon avis, quelques répétitions de mots)

J'espère pouvoir avoir le plaisir de lire tes autres œuvres ! :khii!:
Image
"Un grain de riz peut faire pencher la balance, un homme peut faire la différence"
Avatar de l’utilisateur
GrainderiZ
Résident(e)
 
Message(s) : 568
Enregistré le: 27 Mai 2014, 22:19

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 10 Juin 2014, 19:54

Je te remercie pour ton avis (pour les répétitions, c'est un peu beaucoup fait exprès:p) et je suis ravie que mon histoire de vampire te plaise :D
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Smurfi » 21 Juin 2014, 19:05

J'aime beaucoup ton histoire même si j'ai eu du mal à accrocher au début, elle est très bien écrite et structurée.

Après -selon moi, ce n'est qu'une question de goût- je m'attendais à une chute un peu plus surprenante, ce n'était
sûrement pas le but de l'histoire, mais ça m'aurait plu d'être surprise x)
Spoiler: Voir
C’est ma réponse à tous les jours de malchance
Un rêve qui me tient chaud, c’est ma référence
Sûr qu’elle n’est plus à la mode
Et tout cela fait désordre
Je l’aime au delà de toute exubérance
Dans l’intimité de mes jours de malchance
Sûr qu’elle n’est plus à la mode
Et c’est très bien, le désordre

Si j’étais un garçon, cela changerait-il quelque chose ?
Tu me diras sans doute, que ça n’a rien à voir
Je te vois te mouvoir, à l’aise, parmi les autres
Si je me mettais nue, serais-je enfin comme toi ?
Emilie<3

Spoiler: Voir
Image
Avatar de l’utilisateur
Smurfi
Touriste
 
Message(s) : 47
Enregistré le: 12 Mars 2014, 01:08
Localisation : Toujours avec Princesse Vivi<3

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 06 Juil 2014, 12:57

Le but de l'histoire était de trouver une fin violente mais un peu originale pour un vampire :-)
Après si tu veux une fin plus surprenante, peux-tu me dire quel genre de surprise tu aurais aimé ?
Si ta suggestion m'inspire, je peux toujours faire une fin alternative ou même une autre histoire de vampire, bien que ce ne soit pas mon sujet de prédilection ;)
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Smurfi » 27 Juil 2014, 15:55

Eh bien justement, je ne peux pas dire à quel genre de surprise je m'attendais, puisque c'est une surprise.
Mais je ne vais pas refaire l'histoire, elle est très bien comme elle est, maintenant je ne l'imagine pas autrement^^
Spoiler: Voir
C’est ma réponse à tous les jours de malchance
Un rêve qui me tient chaud, c’est ma référence
Sûr qu’elle n’est plus à la mode
Et tout cela fait désordre
Je l’aime au delà de toute exubérance
Dans l’intimité de mes jours de malchance
Sûr qu’elle n’est plus à la mode
Et c’est très bien, le désordre

Si j’étais un garçon, cela changerait-il quelque chose ?
Tu me diras sans doute, que ça n’a rien à voir
Je te vois te mouvoir, à l’aise, parmi les autres
Si je me mettais nue, serais-je enfin comme toi ?
Emilie<3

Spoiler: Voir
Image
Avatar de l’utilisateur
Smurfi
Touriste
 
Message(s) : 47
Enregistré le: 12 Mars 2014, 01:08
Localisation : Toujours avec Princesse Vivi<3

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar amateur d'aéroplanes » 10 Sep 2014, 21:08

Petite histoire bien ficelé. Le surnaturel contre la
Spoiler: Voir
technologie
:mrgreen:
L'abus d'armes nucléaires est dangereux pour la santé.
Avatar de l’utilisateur
amateur d'aéroplanes
Pillier de Comptoir
 
Message(s) : 1726
Enregistré le: 28 Nov 2011, 23:44
Localisation : Languedoc-Roussillon

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 10 Sep 2014, 21:12

et la victoire va à ...
Spoiler: Voir
la technologie :mrgreen: même si j'adore aussi le surnaturel

Merci pour ton commentaire ;)
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar amateur d'aéroplanes » 10 Sep 2014, 23:18

Cela me fait penser à quelques séries ''fantastiques'' qui passent sur le petit écran avec des organismes et polices qui gèrent la part d'ombre de notre Monde :kglinse:
L'abus d'armes nucléaires est dangereux pour la santé.
Avatar de l’utilisateur
amateur d'aéroplanes
Pillier de Comptoir
 
Message(s) : 1726
Enregistré le: 28 Nov 2011, 23:44
Localisation : Languedoc-Roussillon

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 11 Sep 2014, 19:41

Ah oui, maintenant que tu le dis, l'esprit est un peu le même en effet.
On m'en a parlé aussi de séries dans ce genre, mais j'en ai pas encore vu. Je crois qu'il en existe également en littérature, dans les collections jeunesse, mais je ne me souviens pas des titres.
En fait, je crois que je l'avais précisé en mp à quelqu'un mais la femme est un de mes personnages fétiches, même si c'est la première fois que je le concrétise sur "papier".
A la base, son univers n'est pas vampiresque, mais comme elle et sa fille ont quelques particularités, je me suis dit que la mettre en scène ici amènerait une bonne chute.

Quand j'en aurai le courage, et surtout du temps pour organiser cela dans un texte cohérent, je vous la présenterais en bonne et due forme.
Pour l'instant, je dois terminer l'histoire que j'ai commencé pour le Yaoi-Fanclub, et ça c'est déjà un boulot monstre, vu que si je sais où je veux aller et par où je veux passer, j'ai quelques problèmes à écrire les passages de transition :mrgreen:
Surtout que j'ai eu la bonne idée de partir sur un style qui m'est totalement étranger :k¬.¬:
Modifié en dernier par Kittyscats le 06 Juin 2015, 10:33, modifié 1 fois.
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar amateur d'aéroplanes » 11 Sep 2014, 21:45

Cotés séries, il y a en eu pas mal ces dernières années mélangeant policiers et fantastiques. Une qui n'a durée qu'une saison que j'ai aimé se nomme ''Dresden : enquêtes parrallèles'' :

http://www.allocine.fr/series/ficheseri ... e=849.html

Il s'agit d'un magicien qui aide la police de Chicago dans les affaires surnaturelles. Sinon au niveau films, il y a les fameux Hellboy ou un démon travaille pour une section spéciale du FBI :mrgreen:

Image


La plus connut des séries de ce style en France est à mon avis Warehouse 13 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Warehouse_13

Liser les pouvoirs des artefacts dans l'article, les vampires à coté de certains d'entre eux ne sont qu'une nuisance mineure :wgnaha:
L'abus d'armes nucléaires est dangereux pour la santé.
Avatar de l’utilisateur
amateur d'aéroplanes
Pillier de Comptoir
 
Message(s) : 1726
Enregistré le: 28 Nov 2011, 23:44
Localisation : Languedoc-Roussillon

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Kittyscats » 12 Sep 2014, 19:42

Oh tu parlais du genre Hellboy ! j'adore ce démon :wheartbeat:

Pour wharehouse 113, j'ai vu quelques épisodes mais ça m'a paru tellement capilotracté que j'ai vite abandonné. En même temps, j'accroche de moins en moins aux séries américaines, surtout celles à rallonge.
Par contre, je ne connais pas Dresden, j'y jetterais un oeil, et puis seulement 12 épisodes, c'est un format que j'aime bien, ça devrait être un peu plus cohérent ;) Merci du conseil.

Sinon, je pensais un peu plus à un mix techno-parapsychique. C'est d'ailleurs les capacités de mon héroïne et de sa fille. Donc, pas vraiment de démons, monstres ou autres êtres fantastiques à la base, dans leur univers (éventuellement quelques esprits ou fantômes mais rien de plus).
Cependant, en tentant une histoire de vampire, les inclure dedans m'a semblé tout naturel. Après tout, le parapsychique étant assez souvent utilisé dans les histoires de vampires, je me suis dit pourquoi pas.
un grand merci à Reby pour la signature
Image

Spoiler: Voir
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Kittyscats
Uploadeuse
 
Message(s) : 2385
Enregistré le: 16 Fév 2013, 23:16
Localisation : Ici ou ailleurs... quelle importance ?

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar Un passant qui passe » 12 Sep 2014, 21:03

Dôji Rinne a écrit:Et aussi, dans le genre capilotracté, il y a vraiment plein, plein de trucs. Ca me paraît léger comme critères de jugement. :p

Si Môssieur à des critères de jugement plus lourds, qu'il se sente libre de les détailler avec arguments et objectivité au lieu de donner son avis sur l'avis de quelqu'un. (na !)

Et puis le sujet à un peu dérivé mais au final t'en penses quoi de l’histoire de Kitty, Dôji ?
Avatar de l’utilisateur
Un passant qui passe
Modérateur
 
Message(s) : 3820
Enregistré le: 21 Mars 2013, 14:43
Localisation : Là où sont cachés les missiles...

Re: Les petits délires de Kitty

Messagepar amateur d'aéroplanes » 13 Sep 2014, 19:35

Coté histoire courte, elle est pas mal. Il faut voir si l'auteur peut développer l'idée dans d'autres "affaires". Je sais que cela demande beaucoup de travail d'avoir un scénario même à l'écrit qui tiennent la route au fil des ''épisodes''.

Au niveau TV, c'est encore pire, leS séries qui tournent en eau de boudin car les auteurs sont dépassé par leur œuvre et n'arrive pas à mettre un point final correct m'ont dégouté du petit écran.

A ce niveau, l'une de celle qui m'a plus déçu - hors série qui elles n'ont durée qu'une saison et se termine au milieu de gué - est "Sliders'' (trop peu, ou trop tout court, je suis devenu maniaque avec les années...) :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sliders_: ... l%C3%A8les

La, il y a eu clairement 2 saison en trop alors que les premières étaient géniales et débordaient d'imagination sur les mondes traversés, alors que les derniers épisodes étaient abracadabrants et c'est terminé de manière déplorable. Le fait que les acteurs principaux se fassent la malle les uns après les autres à beaucoup joué aussi... :wgnaha:
Modifié en dernier par amateur d'aéroplanes le 12 Nov 2015, 08:29, modifié 1 fois.
L'abus d'armes nucléaires est dangereux pour la santé.
Avatar de l’utilisateur
amateur d'aéroplanes
Pillier de Comptoir
 
Message(s) : 1726
Enregistré le: 28 Nov 2011, 23:44
Localisation : Languedoc-Roussillon

Suivant

Retour vers Bibliothèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités