[Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Postez vos commentaires sur nos Animes ! (au sein des topics existants)

Modérateurs: lorino, Ectalite, RaINinGu, borrougagnou, KaitoJoker, Modérateurs

Règles du forum
N'utilisez pas ce forum pour Signaler un problème au sujet d'un anime, mais utilisez le lien "Signaler un problème" depuis la fiche de l'anime sur le site, merci ! (cette partie concerne uniquement les avis/commentaires sur les oeuvres)

[Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar AU_bot » 07 Avr 2013, 06:01


Synopsis: [Suite de la Saison 1]

Dans un Grand Japon du XXIe siècle où le shogunat Tokugawa a perduré, Muneakira Yagyû, un jeune samouraï, se rend à l'académie de Buô, située au pied du mont Fuji, sur la demande de Sen Tokugawa, une amie d’enfance, également vice-présidente du conseil des étudiants : elle a besoin de son aide concernant de mystérieuses disparitions… Mais avant de la retrouver, Muneakira fait la rencontre pour le moins percutante de Yukimura Sanada et Matabei Gotô, deux samouraïs du clan Toyotomi, opposé au clan Tokugawa. Alors qu’un conflit éclate entre les deux jeunes filles et des membres du conseil des étudiants, une lumière éblouissante apparaît dans le ciel : une jeune femme en descend, tombe dans les bras de Muneakira, l’embrasse et se transforme ainsi en samouraï d’une puissance dévastatrice. Le premier maître samouraï est apparu, mais saura-t-il éloigner cette ombre menaçante qui plane au-dessus du Grand Japon ?



TITRE ORIGINAL : Hyakka Ryouran: Samurai Bride

ANNÉE DE PRODUCTION : 2013

STUDIO : [ARMS]

GENRES : [ACTION] [COMéDIE] [ECCHI]

AUTEUR : [SUZUKI AKIRA]

TYPE & DURÉE : 12 EPS 24 mins




-Sara-



Source: Animeka
Avatar de l’utilisateur
AU_bot
'Spèce de Gros Bot
 
Message(s) : 10542
Enregistré le: 30 Mars 2008, 22:30

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Kusauie » 07 Avr 2013, 08:37

Enfin la s2 de hyakka ryouran, depuis le temps que je l'attendais, merci à la yarashii. en espérant qu'elle soit aussi bien voir mieux que la précédente.
Avatar de l’utilisateur
Kusauie
Habitué(e)
 
Message(s) : 138
Enregistré le: 19 Mai 2012, 07:01

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar mecanotox » 07 Avr 2013, 11:12

Oh Yeah ! Je l'attendais cette saison 2
Image
Avatar de l’utilisateur
mecanotox
Célébrité
 
Message(s) : 916
Enregistré le: 12 Fév 2007, 16:24
Localisation : Euh.. Ailleur, quelque part dans un autre Univers xD

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Hitoshi Kimura » 07 Avr 2013, 11:56

Quuuuua?!?! La saison deux n'est pas licencié par kazé? Au mon dieu mais... Je doit être au paradis :wheartbeat: .
Image
Signature faite par Jöül, avatar par Milla Maxwell.

MAL :
Spoiler: Voir
Image
Avatar de l’utilisateur
Hitoshi Kimura
Résident(e)
 
Message(s) : 242
Enregistré le: 14 Fév 2012, 16:35

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar otaku-generation93 » 07 Avr 2013, 14:21

Enfin la 2 eme saison , ça faisait un bail que j l'attendait datebayo!! :kxD:
Continu d'avancer, même si ton chemin est celui du carnage
Image
Avatar de l’utilisateur
otaku-generation93
Petit leech
 
Message(s) : 7
Enregistré le: 02 Avr 2013, 17:28
Localisation : Kaleidoscope hypnotique du sharingan

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Dôji Rinne » 07 Avr 2013, 18:56

Au départ, j'avais pensé que ça aurait un certain potentiel comme série/

Il me semble que ça a un nom, la mode de féminiser des perso historiques. Mais en tout cas, c'est souvent de la connerie les séries japonaises modernes. Il y avait Dynasty Warriors avant, mais cette série a créer un nouveau palier, a encore enfoncé le niveau.

La première victime, c'est souvent les lois somptuaires, puis et surtout, c'est le background de ces personnalités (mentalité, techniques de combat...).
Musashi en lycéenne à cheveux roses ? :eek: A la limite, une femme bodybuildée et sévère. ->
Le moine Inshun en fillette laïc fringuée à la mode imitant les ninjas (il est vrai que les ninja ont immités les yamabushi & shugenja, mais Inshun ne faisait pas parti de ces courants religieux) ? :k¬.¬:
C'est quoi ce hachoir ? Araki Mataemon était à l'origine un disciple du clan Yagyu, il a plus tard formé une école cousine du Yagyu Shinkage, le prestigieux Yagyu Shingan ; et puis Mataemon qui attaque le clan Yagyu c'est genre le ponte de la finance qui coule l'entreprise de son petit neveu pour le plaisir ou le milliardaire qui se fait payer à bouffer par les autres.
Naoe Kanetsugu avec un marteau en bois ? Genre avec les dizaines de milliers de koku de son fief, il avait pas de quoi acheter un katana. :eek:
C'est quoi ces éventails ? Les armes favorites de Sanada Yukimura Nobushige étaient un Jumonji-Yari et un sabre signé Muramasa (Yukimura avait volontairement choisi un Muramasa, pour relier la réputation d'agressivité et de puissance technique à sa bravoure et à son hostilité envers les Tokugawa).


Et puis le background de la saison 2... Niveau absurdités, ça ressemble encore plus à Queen's Blade que la Saison 1, mais au moins les personnages s'en rendent comptent.

N'importe quoi cette série...
« Les prêtres égyptiens m’affirmaient qu’aucun dieu n’était apparu sous la forme humaine depuis 11 340 ans. Mais ils m’enseignaient que, durant cette période, à quatre reprises, le soleil s’était levé en un point du ciel différent. »
- Hérodote
Avatar de l’utilisateur
Dôji Rinne
Résident(e)
 
Message(s) : 682
Enregistré le: 09 Mai 2012, 10:50

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar mjeff » 07 Avr 2013, 23:42

J'étais plié de rire en lisant ton avis Dôji tellement criant de vérité :kxD: J'aurais aimé un niveau au moins égal à du Oda Nobunaga, mais bon si la suite relève tout ça, patientons encore un peu...
Bienvenue sur Anime-Ultime!
Image
Welcome! If you have any questions regarding the site, please send me a pm!
Avatar de l’utilisateur
mjeff
Terreur Ultime
 
Message(s) : 8333
Enregistré le: 14 Déc 2005, 23:21
Localisation : Au bord de l'eau

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar madara95 » 08 Avr 2013, 01:56

Enfin !!! Merci A-U

Yep Doji , cette série c'est du grand nimporte quoi , c'est peut-être pour ça que je l'apprécie ^^

*hors-sujet* Quand on voit ma liste d'anime , ceux ou j'ai mis une bonne note sont généralements des randoms ou bien des wtf comme on les aimes alors :D *fin du hors-sujet*
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
madara95
Touriste
 
Message(s) : 43
Enregistré le: 13 Juil 2012, 14:57

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Wayne » 08 Avr 2013, 12:01

Je suis aussi d'accord c'est n'importe quoi mais c'est un peu le but ^^. Dôji, si tu veux un récit fantastique emprunt d'authenticité et de valeur historique, tu regardes Bakumatsu ou même Saiunkoku Monogatari (bien que totalement fictif).
C'est comme reprocher à du fanta de pas avoir le goût d'un chardonnay...
Avatar de l’utilisateur
Wayne
Petit leech
 
Message(s) : 3
Enregistré le: 30 Juil 2012, 00:21

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Dôji Rinne » 01 Mai 2013, 22:44

C'est vrai, bien sur, vous avez raison. L'originalité de la série fait aussi son charme, et on ne peut pas trop lui reprocher de suivre la mode. Mais cette mode est très ancienne, en réalité, elle remonte à avant les animés, en Chine, aux romans Wuxia. Les chevaliers des univers fantaisistes Wuxia possédaient des techniques plus ou moins réalistes ou magiques.

On allait de la littérature très fantaisiste, avec Saiyuki (le roman original) à des styles un peu plus réalistes mais très chorégraphiques, qui sont semblent être apparus avec les films, le plus célèbre mondialement étant Tigre & Dragon, qui a popularisé le Wuxia au niveau international. En passant par un équilibre entre les deux, tel que Chijo Saikyo no Deshi Ken'ichi. En Chine, c'est tellement populaire que ça a impressionné les japonais, qui du coup s'y sont mis aussi. Si vous demandez à un chinois s'il connait [titre de vieux film wuxia hong kongais au hasard insert] il y a de grandes chances pour qu'il l'ait vue, et des chances non négligeables pour qu'il vous raconte le synopsis ou résume l'histoire.

Mais malgré tout ça, quand vous regardez du Blood & Steel, du Shinobi no Kuni, du Gamaran, du Shigurui ou même du Karate Shokochi Kohinata Minoru, vous ne pouvez pas vous empêchez de trouver ça "meilleur", c'est le charme de la fantaisie littéraire dans la réalité (et parfois aussi la brutalité). C'est certes ignoré du grand public, mais à part ça, Shinobi no Kuni n'a rien à envier à Naruto, et Blood & Steel n'a rien à envier à Golgo 13 (mis à part l'incroyable charisme de Duke Togo, bien sur).

Quant à ce que recommande Wayne, eh bien... en fait, je les connais déjà. ^^' Même si Saiunkoku est un peu trop shojo et glamour à mon goût, et la série Bakumatsu Kikansetsu trop fantasque. D'ailleurs, des personnages considérés comme exceptionnels dans l'univers de Saiunkoku me semblent trop faibles... ils manquent de prédispositions. La pair de princes de Saiunkoku, leur instructeur baraqué et le maître assassin se feraient clairement massacrée (peut être même sans armure et à mains nues) par un seul disciples avancés du Kogan-ryû. On sait l'habileté extraordinaire du type qui attrape une lame à mains nues, la force monstrueuse du type qui tue . Quant à Iwamoto Kogan lui-même, n'en parlons même pas... On a tous vu Kogan couper en deux (mapputatsu) deux types en même temps, en tenant son katana et son wakizashi avec seulement deux doigts. On a tous vu le moment où il jette une moitié de macchabée sur le plafond, en shootant dedans. On a tous en mémoire l'affreuse minute de pure tension où il a survécu à une coupe mortelle de chez mortelle, au grand désespoir de Irako Seigen.

En comparaison, les coupes de Shi Ryûki sont peu profondes, même quand elles sont présentées comme mortelles. L'autre feignasse survie à des doses de poison mortel et c'est aussi un génie, certes, mais il ne tient pas la comparaison avec Seigen en matière de prodigieux (ceux qui ont lut le mangas le savent bien), ni avec Gennosuke en matière de sang froid mortellement sérieux. Et le loup... ah ! le loup est certes fort, mais dans la hiérarchie militaire chinoise, le loup est un grade plus faible que celui de tigre (ou de dragon, d'ailleurs) !

Je crois vraiment que malgré les fins abruptes de l'animé et du manga, rien ne remplacera jamais Shigurui dans l'histoire de l'animation japonaise. Si seulement l'autre enfoiré de Yamaguchi se sortait les doigts du cul...

Pourtant, Hyakka Ryôran aurait vraiment put faire quelque chose de splendide. Sérieux mais drôle et sensuel sans être vulgaire. Les rares moments où ils font des démonstrations du style Yagyu valent le coup, mais voilà, ils sont rares ! Au milieu de l'affluence de ces attaques surnaturelles, c'est comme si ces préparations au combat étaient superflues, désuètes.

Si je prend un exemple comparable, j'avais lut quelques chapitres d'un manga coréen où l'héroïne, caïd du gang de son établissement scolaire, se retrouvait temporairement coincée dans le corps d'une autre lycéenne coréenne, à cause d'une bourde faite par un dieu de la mort mineur. Le nouveau corps était bien plus belle qu'elle, et c'était celui d'une jeune fille riche. Mais sa première réaction fût de se plaindre ! Son ancien corps avec des muscles capable d'éclater une table d'un coup de poing, avec une excellente endurance, une capacité pulmonaire d'athlète olympique, etc. Tous ses longs et durs efforts, deux fois plus intenses que ceux des hommes, avaient étés gâchés (par ce que les femmes ont moins de testostérone) !

La au contraire, les femmes semblent être... eh bien... considérablement mieux prédisposées que les hommes. Ca fait tout drôle.


J'étais plié de rire en lisant ton avis Dôji tellement criant de vérité J'aurais aimé un niveau au moins égal à du Oda Nobunaga, mais bon si la suite relève tout ça, patientons encore un peu...

Merci pour ce compliment (tu veux dire du Oda Nobuna, non ? ;) ). ^^
« Les prêtres égyptiens m’affirmaient qu’aucun dieu n’était apparu sous la forme humaine depuis 11 340 ans. Mais ils m’enseignaient que, durant cette période, à quatre reprises, le soleil s’était levé en un point du ciel différent. »
- Hérodote
Avatar de l’utilisateur
Dôji Rinne
Résident(e)
 
Message(s) : 682
Enregistré le: 09 Mai 2012, 10:50

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar mjeff » 01 Mai 2013, 23:03

yeah Oda Nobuna précisément désolé j'ai tendance à ajouter un ga en trop!
Bienvenue sur Anime-Ultime!
Image
Welcome! If you have any questions regarding the site, please send me a pm!
Avatar de l’utilisateur
mjeff
Terreur Ultime
 
Message(s) : 8333
Enregistré le: 14 Déc 2005, 23:21
Localisation : Au bord de l'eau

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Dango~ » 02 Mai 2013, 01:00

Je trouve cette série assez nulle, dénouée d’intérêt, mais bon je l'adore quand même xD

Il y'a certains truc c'est totalement pourri et pourtant on aime quand même :3
*mode troll*

Regardez, gintama est un parfait exemple, beaucoup de gens aiment.... :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Dango~
Résident(e)
 
Message(s) : 322
Enregistré le: 13 Oct 2012, 21:36
Localisation : Paris

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar FrenchLegend » 30 Juin 2013, 16:17

Pas besoin d'aller très loin pour voir que les personne ne comprennent pas le tag "Comedie" relax les amis, c'est juste une parodie, je ne vois pas le tag "Historique" personnellement ;)
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
FrenchLegend
Boulet D'Or
Boulet D'Or
 
Message(s) : 146
Enregistré le: 21 Juin 2012, 17:03
Localisation : No man's land

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Isseiix » 29 Juil 2013, 01:17

Bah Ses Fini Le Manga Ou Une Autre season 3 ? x=
Avatar de l’utilisateur
Isseiix
Petit leech
 
Message(s) : 12
Enregistré le: 10 Juil 2013, 22:32

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Jöül » 30 Juil 2013, 11:30

De un, c'est un animé.
De deux, il est de la saison précédente, donc oui cette saison 2 est finie.
De trois, il y a eu ~3 ans entre la saison 1 et 2, donc n'espère pas en avoir une 3ème rapidement.
Image
Sidonia no Kishi 2 ██████████ (8/12)
Image
¤ | ¤ | ¤
Image
Spoiler: Voir
Image Image Image

「Hazero, Real!」 「Hajikero, Synapse!」 「Banishment... This World!」 :: Le téléchargement tue l'artiste. S'il vous plaît, téléchargez Christophe Maé ! :: Flat is justice !
©2010-2014 Jöül
Avatar de l’utilisateur
Jöül
Modérateur
 
Message(s) : 5441
Enregistré le: 24 Jan 2012, 21:36
Localisation : pwd

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Rigetsu » 30 Juil 2013, 20:00

J'avait maté toute la saison 1 mais j'ai pas supporté le style de graphisme plus longtemps --' faut dire que c'est spécial hein ! Mais très bon anime sinon .
Avatar de l’utilisateur
Rigetsu
Habitué(e)
 
Message(s) : 68
Enregistré le: 30 Juil 2013, 19:51
Localisation : Mordor land

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Nox » 10 Oct 2013, 07:46

Je viens de finir les 2 saisons sur 3 jours... ouf!! Non pas que j'ai eu du mal à finir, ça a été plutôt facile, mais j'ai plus eu l'impression que mon cerveau était en train de fondre à force de pas être sollicité...

Je vais essayer de me limiter concernant la première saison qui n'est pas sur AU car licenciée. Disons seulement que le pitch de départ ne semblait pas ininteressant, bien qu'un peu capillotracté. J'ai senti tout au long de cette saison qu'il y avait quelque chose qui permettait de raconter une bonne histoire mêlant comédie, drame, et bon scénar de fantastique. Un mélange des genres souvent diablement efficace quand pris au sérieux. Ici, on a droit à un ecchi cependant. Non pas que la part ecchi soit trop envahissante par rapport au scénario, puisqu'il n'y a pas tant de scènes en mode gratos que ça. C'est plus que ça parle souvent sérieusement à poil dans le bain, ou que les tenues de tous les jours ressemblent à des modèles de lingerie Printemps/été... Mais quand on dit ecchi, on a malheureusement aussi souvent un scénario mince comme du papier à cigarette. Et du coup, je craignais que cette ambiance assez réussie ne soit vaine et gâchée. Au final, cette saison n'est pas dénuée d'intérêt, bien que j'aie trouvé que les personnages manquaient encore de profondeur, que le monde semblait se résumer à l'académie et 2 avions entrapercus, et que le tout ressemblait plus à une autre d'intro pseudo scénarisée pour nous présenter quelques principes, un univers, et des personnages. Malgré tout, cette présentation m'a semblée bavarde et incomplète, avec en fond un fil conducteur forcément un peu artificiel. Du coup, en abordant la saison 2, je me suis dit "c'est quitte ou double": soit en entre dans le coeur du sujet, soit ça devient un harem ecchi fantastique stérile et bavard qui n'apporte pas grand chose et qui se caricature lui même à l'envi. Du coup, pour cette première saison, 7/10. Je vais pas m'étendre sur les bonus de 3 minutes, qui sont juste des situations ecchi ++ sans intérêt que j'ai eu du mal à supporter.

A présent, parlons de cette 2e saison. Et je vais commencer par les personnages...

Si dans la première saison, le premier épisode était assez prometteur, avec un héros à conviction et à caractère, un mystère à résoudre, un semblant de toile de fond de rivalités politiques, et une Jubei à croquer, la suite avait tendance à avoir du mal à décoller. On s'en doutait, mais ça reste un peu dommage. Et ces difficultés concernaient aussi les personnages, qui avaient tous des traits stéréotypés, sans pour autant trop sombrer dans le lourd excessif. J'ai malgré tout eu trés peur de revoir le héros de "Senjou no Valkyria", l'un des plus lourds jamais vus, avec ses indécisions, son incapacité à comprendre les bases relationnelles et son comportement d'huitre asexuée de 20 ans ou plus. Cette saison 1 évite malgré tout d'en faire trop. Ce qui nous amène au sujet, la saison 2...

Dans cette saison 2, beaucoup des traits chiants des personnages sont renforcés. La première victime (au delà du spectateur agacé), c'est Muneakira, le héros samouraï, seul à s'être montré digne d'être un général. Pourquoi digne? Parce qu'il avait ces valeurs d'honneur, de détermination, de courage, et de compétence. Or, dans cette saison 2, il devient un héros de harem de plus... Indécis, inutile, complètement con: une victime de plus qui se laisse mettre en caleçon sans vraiment protester, juste parce qu'il n'a le courage ni de repousser la femelle en chaleur lambda, ni de se laisser aller et de la tringler dans un coin de la grange comme il se doit... Au delà de ça, il a abusé des shoujos romance cul cul pour collégiennes fleur bleue: avec ses grands idéaux, ils n'hésitera pas à pardonner aux pires criminels (et se refera avoir, en se tappant en prime le luxe d'être surpris!), à proclamer son attachement à tout être vivant, jusqu'à recueillir les puces d'eau en danger, les rats unijambistes, et mêmes les grenouilles chassées de leur maison de retraite... Si ça cest un samouraï, moi je suis une gonzesse en tutu... (Hum, je suis le seul bien placé pour dire que c'est pas le cas, mais faites moi confiance... ce n'est pas le cas oO). Sa voix a fini de ma saouler, et sa tronche est évidemment devenue une tête à claque de première classe. Les autres prennent moins cher, mais dégustent aussi. Yukimura, sensée être une stratège futée, est contaminée par la connerie ambiante; Jubei, déjà super conne dans la première saison, arrive à ridiculiser le niveau des blagues sur les blondes; tandis que Sen ressemble désormais autant à une princesse Tokugawa que le crâne de Giscard à celui des Jackson Five... Bon, on évite les extrêmes, mais de peu... Ce qui est sûr, c'est que les personnages ont perdu des choses, et n'ont pas eu grand chose en retour.

Côté scénario... Si la première saison était trés premier degré, la 2e saison est probablement pire. Par premier degré, je veux dire qu'il n'y a bien sûr qu'un niveau de lecture, pas de métaphore ou de référence remarquable, juste une histoire simple, voire simpliste qui dépend des personnages et de l'ambiance de l'univers. Inutile de se creuser, il suffit de regarder. Dans la première saison, il y avait un semblant de trame, et les épisodes passaient assez bien, sans toutefois vraiment passionner. Dans la saison 2, on a encore une fois un premier épisode qui pose quelque chose d'intéressant, mais... aprés, c'est trés mince jusqu'à l'épisode 10. On a des pseudos questionnements ras les paquerettes sur les baisers, les petites culottes, le travail de maid, et j'en passe. Ca vole vraiment pas haut, ca devient plus fan service, et j'en suis même venu à trouver qu'ils faisaient des épisodes bouche trou au milieu de ce qui était pourtant déjà un vide scénaristique. Le comble! Pourtant, on regarde sans trop se faire chier, surement parce qu'on évite la lourdeur excessive, et que chaque épisode apporte quand même au moins un petit quelque chose à l'histoire, même si c'est pas grand chose. Et puis le ecchi s'intègre bien sans être introduit trop souvent par les gags bidons qu'on avait déjà vus 10 000 000 de fois à l'époque des débuts de Laurel et Hardy...

Supportable donc, probablement grâce à une ambiance générale accrocheuse. Quoique j'ai compris à la fin que ce truc était finalement une sacrée bonne comédie. Le problème étant que les scènes que j'ai repassées 10 fois tellement c'etait drôle et que j'y croyais pas, c'était sensé être les scènes émouvantes de fin de saison. Euh... euh?? Ah, y a un problème là... Ca semble évident, mais avant ça, il y a pas mal d'incohérences. Certaines sautent aux yeux et sont ridicules à en pleurer, d'autres demandent d'avoir bien suivi pour s'en rendre compte, d'autres encore sont les conséquences de la flemme des scénaristes qui semblaient vouloir à tout prix créer une situation qui les arrangeait à moindre effort, et qui ont fait agir de manière débile et incohérente des personnages à partir d'une motivation complètement stupide (pensez à moi quand vous verrez la réaction de Yukimura au moment où une semelle des sandales de Matabei commence à se décoller)... Et tout ça pour nous amener à une autre situation sans intérêt sensée faire avancer un peu l'histoire... On en est là...

"Hyakka Ryouran: Samurai Bride": tel est le titre complet de cette saison 2. Je me suis largement posé la question de savoir comment des compétences de samourai pouvaient être acquises par des filles en embrassant un samouraï mâle sensé être le parangon du parfait combattant à la japonnaise. Y a pas d'explication à ça, et je doute qu'en donner une aurait rendu le principe moins débile. Et là, il y a à la fois espoir et crainte avec un titre de saison pareil. Espoir parce qu'on se dit que cette saison va peut être introduire une dimension sentimale à ce harem plat, crainte parce que je sentais l'excuse bien conne pour justifier un power up aléatoire chez ces samouraï femelles en chaleur par l'accomplissement d'un "rituel" allant au delà du baiser... Imaginez le truc: vous l'avez galoché: vous avez gagné du pouvoir; maintenant baisez le, vous serez roxor comme Dieu et sa cohorte... Ca donne quoi? crépage de chignon et baston à coup de seins over dimensionnés sur fond de petites culottes et de scénar super développé. Argh! Je ne dirai pas quelle est la vérité, juste que par chance, on évite les extrêmes. Mais si je parlais de ça, c'est bien pour planter le décor concernant ce qui m'a fait poiler si fort à la fin.

Qu'il s'agisse d'un simple power up ou d'une évolution sentimentale, je n'en dirai rien. Mais malgré le chara assez mimi dans cette scène, la transformation, les attaques, les dialogues, dans ce dernier épisode sont au sommet du ridicule... Sans dec, j'ai vraiment eu l'impression que leur pose, à un moment, c'etait genre "prenez la photo, on va couper le gâteau" oO COMPLETEMENT CON!!! Avec un gros couteau pourvu d'un magnifique ruban rose noué comme sur les boites de gâteau du pâtissier... Sans déconner, ce dernier épisode est juste ridicule, wtf, et stupide. Ce n'est pas un total échec puisque je l'ai suivi sans mal et que ca reste mimi, mais ils sont vraiment allés beaucoup trop loin, y compris dans les scènes foireuses "tout il est bien". Dur de pas se laisser aller à se lâcher... Mais si je suis tolérant envers le spoil, certains doivent l'être moins, je vous laisse donc vous faire votre idée.

Dernier point, la mise en forme. Niveau chara design, c'est assez simple et classique en apparence, mais j'ai trouvé qu'il avait une identité propre. Pas super esthétique, pas super fouillé, mais qui appartient à "Hyakka Ryouran". Un aspect à mettre en relation avec le parti prix esthétique assez radical de l'ensemble de l'animé puisque les 2 se complètent étrangement bien. Je n'ai pour ma part pas eu le sentiment de voir des personnages montés sur un fond, et à bien y réfléchir, c'était pas gagné. En effet, tout l'anime utilise des couleurs pas forcément naturelles, et semble être "peint" façon estampe japonnaise. Un autre principe est l'utilisation récurrente de gouttes d'encre qui viennent tomber sur l'écran, masquant parfois une partie de la scène, ou servant de transition quand l'écran se rempli rapidement. Je précise qu'ici on a une version non censurée, et que ces gouttes ne servent nullement à la censure. Personnellement, j'ai pu être dérouté au début, mais je m'y suis habitué. Et je soupconne ce recours à moitié justifiable (puisque je crois comprendre que l'année 22 de l'ère Heisin est l'an 2011: c'est donc contemporain) d'être en partie responsable de l'ambiance si particulière et accrocheuse. Certaines scènes en sont parfois moins claires (pluie noire facon traits d'encre, grain "cinéma" et/ou untilisation du noir et blanc dans les combats), mais il s'en dégage une vraie force. A noter, pour finir ce paragraphe, que les combats sont du coup de toute beauté à mon goût. Un vrai carton artistique basé pourtant sur des dessins et des animations pas si approfondis que ça à première vue. C'est du bon, mais tout le monde n'aimera pas. Prise de risque appréciable cependant.

Au final, une 2e saison légèrement moins bonne que la première, mais qui a le mérite de ne pas revenir entièrement sur son dénouement comme la première. Je regrette l'aspect miraculeux de certains évènements, le protagoniste qui est tantôt convaincant, tantôt énervant, et le sentiment que j'ai que si l'écriture avait été prise plus au sérieux, on aurait pu avoir un bijou. On en est loin, malheureusement. Reste un anime harem pas trop lourd qui doit son identité aux partis pris artistiques. Ca se suit facilement, mais au delà du graphisme particulier, ça s'oublie dans la journée.

6/10
Avatar de l’utilisateur
Nox
Résident(e)
 
Message(s) : 568
Enregistré le: 26 Mars 2013, 18:42
Localisation : Pau (64)

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar omatt » 27 Oct 2013, 19:00

Une pensée à ceux qui comme moi, ne peuvent s'empêcher de rire en écoutant le narrateur ^^ (madao~ :kxD: :kxD: )

Déçue par cette série, mais bon... Yoko Jubei réhausse le bonnet niveau :battousse:
Image
C'est bien, c'est beau, c'est Natsume !
Avatar de l’utilisateur
omatt
Célébrité
 
Message(s) : 1201
Enregistré le: 08 Mai 2012, 23:40
Localisation : Marseille

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Dôji Rinne » 07 Nov 2013, 10:12

Je poste cette fois pour parler de Gotô Matabei Mototsugu... Je n'avais aucune idée de qui il était vraiment. Et franchement, les japonais considèrent souvent que le plus grand des samouraï est soit Miyamoto Musashi, soit Minamoto Raiko, soit Minamoto Yohitsune, soit Sanada Yukimura. Mais très franchement, Matabe fait un concurrent sérieux, à mi-chemin entre Yukimura et Musashi. Ce type était un monstre, mais il était incroyablement cool... ça fait mal, en y repensant, de constater que les mangas utilisent rarement son personnage, sauf pour ce truc, Hyakka Ryouran.


Que je vous dise deux mots sur lui d'abord...

Certaines personnes qui ont des connaissances superficielles sur le Bushido et l'Histoire du Japon disent que le Bushido est une invention de l'époque Edo et de l'ère Showa. En réalité, le Bushido "codifié" de l'époque Edo est le rassemblement d'un ensemble de valeurs et d'idéaux qui se formèrent dès l'époque Heian. Leur forme la plus chevaleresque était à l'époque Genpei. Mais lors du Sengoku Jidai, le Bushido était presque mûr, et il y avait déjà nombre de parangons de ses idéaux. L'un d'entre eux était Goto Matabei.

A l'origine, il était un général d'un clan appellé Kuroda, à Totomi no kuni. Mais après la mort de son maître, Kuroda Yoshitaka (un homme intelligent et ambitieux, stratège en chef de Toyotomi Hideyoshi), il eut un désaccord avec le nouveau seigneur et démissionna. A l'époque, il était déjà célèbre pour son habileté et sa férocité, mais n'hésita pas à devenir rônin, à tout plaquer au nom de l'honneur. C'était en 1604, et il ne redevint samouraï que des années plus tard, lorsque Toyotomi Hideyori rassembla des troupes pour lutter contre Ieyasu, après Sekigahara.

A la bataille de Osaka, Hideyori le plaça à la tête des troupes envoyées faire une sortie, tendre une embuscade à l'armée Tokugawa pour réduire un peu leur nombre. Ils n'avaient pas le choix, leurs douves avaient étés en parties comblées. Mais Date Masamune vit le coup venir, et ce sont les soldats Toyotomi qui tombèrent dans le piège ! Bien qu'affrontant des forces supérieures en nombre et avantagées par le terrain, le général Gotô refusa d'abandonner.

En général, les généraux se planquent derrière leurs troupes et donnent des ordres à l'abri. C'était vrai autrefois, c'est vrai aujourd'hui, et ça n'a changé que brièvement à l'époque de l'artillerie triomphante. Mais Goto Matabei était le général le plus féroce et valeureux de l'époque. Il n'a pas hésité à charger, à la tête de ses troupes. A chaque fois que l'ennemi battait en retraite, il chargeait. Et aussitôt que l'ennemi contre-attaquait, il battait en retraite. Ce ménage dura si longtemps que Matabei tua personnellement un nombre de cavaliers estimé entre 70 et 80. Et là, on compte seulement les samouraïs à cheval... qui sait combien d'ashigaru ont étés massacrés par lui à coups de lance, de katana et de sabots.

Pour les samouraïs de cette époque, une telle démonstration de bravoure et de maîtrise tactique était inédite. Les rares types qui auraient put rivaliser avec ça étaient les Démons Rouges du clan Ii (eux même successeurs de l'armée du feu de Takeda Shingen), l'ingéniosité martiale des samouraïs Sanada, la machine de guerre Shimazu, le général Honda Tadakatsu et, plus tard, Miyamoto Musashi, qui comme on le sait, vainquit près d'une centaine d'hommes tout seul et en même temps.

Vous en doutez ? Ca à l'air incroyablement hardcore ? Ca ressemble trop à une bataille de Dynasty Warriors / Samurai Warriors pour être vrai ? Mais ce ne sont pas les vainqueurs qui ont écrits ça : ce type faisait partie de l'armée ennemie, des perdants. Ceux qui ont écrits ça, ce sont les vainqueurs ET les perdants. Et les mémoires écrites du samouraï qui le décapita...

Par ce que, vous voyez, le cirque de Matabe dura tellement longtemps que son cheval était épuisé. Allait-il arrêter pour si peu ? Bien sur que non. Les circonstances lui étaient favorables, maintenant, il n'avait plus qu'à attendre les renforts. Les troupes des clans Sanada et Mori étaient perdus dans le brouillard, mais il n'avait aucun moyen de le deviner, au contraire lui et ses hommes pensaient qu'ils allaient arriver d'un moment à l'autre et prendre de flanc les Tokugawa.

Alors Matabei bat en retraite une fois de plus, et pendant que la mêlée fait rage, il ordonne à l'un de ses vassaux, un certain Kanekata Heizaemon, d'échanger avec lui. Mais pendant l'échange, Matabe se prend une balle perdue, en plein dans la colone dorsale. La douleur et l'incapacité moteur étaient trop insurmontable pour qu'il puisse se tenir debout, encore moins charger, courir, chevaucher avec la même intrépidité, hurler à ses soldats et sur les soldats ennemis. Alors, calmement, sans manifester le moindre doute ni aucune peur de la mort, Goto Matabei Mototsugu ordonne à ce même vassal de lui couper la tête, pour l'empêcher de tomber dans les mains ennemies et servir de trophée.

Il est dit que le pauvre homme ne pouvait plus s'arrêter de pleurer, même après avoir enterré la tête de son seigneur ! Malheureusement, la mort de Matabei sonna le glas de la défaite pour ses troupes, et le clan Toyotomi perdit la seule occasion qu'il eut jamais de gagner la bataille d'Osaka.
« Les prêtres égyptiens m’affirmaient qu’aucun dieu n’était apparu sous la forme humaine depuis 11 340 ans. Mais ils m’enseignaient que, durant cette période, à quatre reprises, le soleil s’était levé en un point du ciel différent. »
- Hérodote
Avatar de l’utilisateur
Dôji Rinne
Résident(e)
 
Message(s) : 682
Enregistré le: 09 Mai 2012, 10:50

Re: [Episode] Hyakka Ryouran: Samurai Bride

Messagepar Skaranox » 04 Mai 2014, 13:44

Quelqu'un pourrait me donner le nom de la saison 1 s'il vous plait
Skaranox
Petit leech
 
Message(s) : 1
Enregistré le: 04 Mai 2014, 13:41

Suivant

Retour vers Animes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 5 invités