[Episode] Nobunaga the Fool

Postez vos commentaires sur nos Animes ! (au sein des topics existants)

Modérateurs: lorino, Ectalite, RaINinGu, borrougagnou, KaitoJoker, Modérateurs

Règles du forum
N'utilisez pas ce forum pour Signaler un problème au sujet d'un anime, mais utilisez le lien "Signaler un problème" depuis la fiche de l'anime sur le site, merci ! (cette partie concerne uniquement les avis/commentaires sur les oeuvres)

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar alberichsama » 16 Mars 2014, 19:28

Premier post sur ce forum, un grand merci à tout ceux et celles qui font vivre ce site! Grâce à lui je viens de sortir de 10 ans d'hibernation d'animation jap'!^^

Pour en revenir à Nobunaga the fool (NTF), même si la comparaison avec Escaflowne est tentante, elle est difficile car l'aspect Rpg-quête-aventure (un des points les plus marquants d'Esca) est totalement absent dans NTF. Déjà 5 épisodes de visionné pour moi et un immense sentiment d'ennui pendant 23 minutes à chaque fois...il ne se passe absolument RIEN dans cette série, les épisodes sont une succession de bla-bla au sein du château des Oda, les scènes sur l'Etoile de l'Ouest sont ultra rares, on apprend rien sur Arthur et sa table ronde, sur la technologie des Mechas de l'Ouest etc...Côté Est, on accumule les personnages insupportables (Yamatai, Ranmaru, Nobukatsu, les conseillers de Nobuhide...) et l'histoire n'avance pas vraiment...Et puis il faut reconnaitre que les mechas sont assez moches dans l'ensemble...

Pour le moment le mot qui me vient à l'esprit est "DECEPTION", dommage car le concept est bon et plutot fun "Leonard de Vinci kidnappe Jeanne d'ARc pour lui faire rencontrer Nobuanaga Oda à bord d'un mecha géant alors qu'ils sont poursuivi par Magellan et Jules César" WTF!!^^...du coup j'ai jeté un oeil sur Buddy Complex par dépit et, bien que plus classique, se montre un peu plus intéressant.
Avatar de l’utilisateur
alberichsama
Petit leech
 
Message(s) : 1
Enregistré le: 16 Mars 2014, 19:14

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar drahus » 29 Mars 2014, 20:01

J'ai retenté, mais nop....je sais pas un truc avec Vinci qui traverse le temps pour réunir certains personages historique, mais non la c craché directement a la gueule comme ca, ils vivent tous a la meme epoque... j'y arrive pas.
Avatar de l’utilisateur
drahus
Habitué(e)
 
Message(s) : 82
Enregistré le: 24 Avr 2012, 20:17

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar Dôji Rinne » 05 Avr 2014, 16:45

C'était vraiment nimp l'épisode où César s'est interposé entre Oda et Takeda avant de tuer Nobuhide. Dans la nature, quand deux lions s'affrontent, si un troisième arrive et s'interpose, alors les deux premiers lions s'allient spontanément pour expulser le malotru. (Oo) Takeda Shingen l'aurait fait aussi dans ces circonstances, je pense, car il n'a aucune raison particulière de faire confiance à César, et de plus, s'il ressort affaibli de la fin du combat, le troisième parti peut en tirer profit pour une attaque surprise. Les troisièmes partis sont toujours en position de force. C'est quelque chose que Takeda Shingen savait fort bien, en sa qualité de l'un des premiers et plus célèbres stratèges japonais.

Selon les époques, les samouraïs méprisaient la stratégie. Par exemple, à l'époque de la guerre de Genpei, les généraux samouraïs marchaient typiquement en tête de leurs armées. Les coutumes de la guerre à cette époque étaient plus dans le combat singulier que dans la mêlée furieuse et les formations, contrairement à l'époque Sengoku, aussi les généraux pouvaient ils se permettre de crâner en marchant devant leurs troupes. Le premier à agir de façon différente fût le célèbre Minamoto-no-Yoshitsune, une sacrée fripouille aux yeux de ses contemporains. A cause de ses stratégies et tactiques sophistiquées (pour l'époque), il gagna en popularité, en efficacité et en prestige militaire, mais ses pairs n'avaient pas confiance en lui. Yoshitsune s'était déshonoré en négligeant l'opinion que les autres samouraïs se faisaient de lui. C'est ce qui causa sa chute.

Une leçon que les tyrans et les criminels ont souvent du mal à retenir. Cette version de Jules César aussi, on dirait. :k¬.¬:



Au passage :

"-ko" est un suffixe qui signifie "Seigneur". A l'origine il vient du plus haut rang de noblesse chinoise, "Koshaku" (Duc). Au Japon, "ko" était utilisé pour qualifier les Daimyô, et certains autres personnages historiques illustres (par exemple, Rokuson-Ô Tsunemoto, le fondateur de la lignée Seiwa Genji du clan Minamoto, est appelé "Tsunemoto-ko"), par ce qu'ils gouvernaient le pays, influaient le plus sur ses destinées. Cela dit, seul les samouraïs utilisaient le suffixe "-ko" pour parler des Daimyô. Les roturiers utilisaient "sama".

"Jôshu" signifie littéralement "maître du château", Châtelain.
« Les prêtres égyptiens m’affirmaient qu’aucun dieu n’était apparu sous la forme humaine depuis 11 340 ans. Mais ils m’enseignaient que, durant cette période, à quatre reprises, le soleil s’était levé en un point du ciel différent. »
- Hérodote
Avatar de l’utilisateur
Dôji Rinne
Résident(e)
 
Message(s) : 682
Enregistré le: 09 Mai 2012, 10:50

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar Zoolu » 23 Avr 2014, 04:59

Impressionnant!
Pour l'instant et je doute que ça bouge, ce Nobunaga est une pure merveille!
Un fantastique mélange du Japon médiéval (je dirais ère Sengoku entre 1490 et 1600) et du space opéra avec sa dose de mecha futuriste.
Le tout passe admirablement bien, ça ne gêne absolument pas, des samouraïs se battant à l'épée dans des armures antique aux cotés de robots/mecha géant, d'armes à feu (d'ou ma déduction de la période et du héros)
Le héros justement!, la grande classe lui, voila le Nobunaga de légende, brutal, sans pitié voir cruel, amoureux fou de la guerre et de la manière de la faire mais possédant un coeur gros comme le mont Fuji.
Adulé des femmes et de ses hommes, Nobunaga Oda lui ne recherche qu'une chose, la domination complète et implacable et c'est pour ça qu'on l'aime tant.
Les co-starring sont aussi extrêmement bien développés. J'ai beaucoup rit sur cette manie de nommé ces autres stars par des noms de légende telle Jeanne D'arc ou César ou encore Leonard de Vinci, d'ailleurs bizarrement ca me fait penser a Nobunagun! (la aussi avec des noms de légende et aussi la personne représentant Nobunaga devient ultra violente en brutale quand elle agit mais c'est une autre histoire).

L'histoire est trippante, pleine de rebondissements et emplie d'émotions. Une vrai réussite pour cet univers si violent et passionnant.
Le chara-design est nickel bien dans les standards hauts de l'anime actuel, le doublage rien a redire, l'animation fluide et ultra nerveuse.
Seul point noir à mes yeux, une OST qui ne lui rend pas hommage.

9/10 (a cause de l'ost sinon un 10 sans soucis)

J'y retourne!
Image
Avatar de l’utilisateur
Zoolu
Résident(e)
 
Message(s) : 153
Enregistré le: 29 Fév 2012, 01:46
Localisation : Nantes

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar Dôji Rinne » 24 Avr 2014, 14:51

Commentaire général :

Le Clan Takeda était historiquement un clan de samouraï à l'ancienne. Les Daimyô avaient rarement une cavalerie composant plus de 10% de leurs armées, mais Takeda Shingen avait la plus grande réserve de chevaux du Japon, d'excellents palefreniers et cavaliers. Ils lui ont donnés des mechas à profusion pour les besoins du scénario mais... si on avait voulut faire quelque chose d'aussi historique que possible, ça aurait été le clan Oda qui aurait eut des mechas. Par ce que les soldats du clan Oda étaient très faibles, réputés les plus mauvais de tous le pays. En effet, ils avaient assez peu de vrais samouraïs, et beaucoup de paysans. D'un autre côté, ils étaient cernés par le puissant clan Takeda, la prestigieuse Maisonnée Asakura, l'énorme clan Imagawa, etc. Oda Nobunaga a commencé par équiper ses ashigaru avec des lances très longues (genre Piques de Phalanges Macédoniennes) et les entraîner diligemment. Par la suite, il leur a aussi donner des fusils, en achetant tout ceux qu'il pouvait. A un moment, Nobunaga avait plus ou moins le monopole sur la ville marchande de Sakaï, qui rassemblait beaucoup d'experts en fabrication d'arquebuses.

Dans ce manga ou les flingues sont un peu has been, et où les mechas représentent l'avancée en technologie militaire moderne par excellence, Nobunaga en aurait équipé son armée, comme il l'aurait fait dans la réalité historique avec les fusils.


Commentaire sur l'épisode 6 : le moment où il arrive torse à demi-nu et éparpille les cendres de son père semble être historique. Je n'ais pas rencontré beaucoup de mentions de cet évènement (peut être deux ou trois), mais il semble que Nobunaga ait fait ça pour encourager les partisans de son frère cadet à se montrer, afin qu'il puisse les éliminés et affermir son contrôle sur le clan Oda.

En effet, gâcher des funérailles est quelque chose de plus malséant au Japon que partout ailleurs, en particulier à la période médiévale. On rencontre beaucoup de cultures guerrières où là prise de têtes en trophée est coûtumière, mais seul les samouraïs avaient pour coutume de purifier la tête puis de là restituer à la famille pour qu'elle ait des funérailles descentes. On le doit à l'influence du Bouddhisme. Plus précisément, la tête était lavée, ses cheveux peignée, puis parfumée avec de l'encens. Souvent, les samouraïs faisaient bruler de l'encens dans leur casque avant la bataille aussi, de la sorte leur tête sentirait un peu moins mauvais si elle était prise en trophée.

De nos jours, on change les habits des morts pour leurs funérailles : si quelqu'un crève dans une blouse à l'hosto, la morgue lui fera enfiler un costard. Mais dans le Bushidô, on peut juger les gens sur leur apparence, car un guerrier pouvant mourir à tous moments, pour être un parangon du Bushidô il doit s'habiller proprement de sorte à faire un bon gisant : après tout, le cadavre c'est tout ce qui reste après qu'on soit mort. L'idée est similaire à celle des Mamelouks qui allaient au combat parés de richesses, pendant la campagne napoléonienne en Egypte.


Commentaire sur l'Episode 7 :

La réplique "quand on a pas vu quelqu'un depuis 3 jours, il faut le regardez comme une personne différente" provient de la Romance des Trois Royaumes. C'est une réplique d'un général au service du clan Sun, Lu Meng. Le général Lu Meng était un homme courageux et un grand guerrier, mais mauvais dans ses études. Il fût pour cela réprimander par Sun Quan, et par la suite devint assoiffé de connaissances. Après seulement 3 jours d'études, Lu Meng était devenu avisé et commença à manifester des signes de sagesse, comme s'il était devenu un autre homme. C'est alors qu'il sortit cette réplique, qui devint ensuite proverbiale.

Le terme "ayakashi", traduits ici par "lutin" (ptdr comme ça leur va bien) désigne au sens large des apparitions surnaturelles.

Et sinon, les évènements à la fin de l'épisode : WTF ?! Il y a des gens qui ont de la merde dans les yeux... j'espère qu'il va se faire poignarder par son fils, cette rascale... :k¬.¬:


Commentaire sur l'épisode 8

3:57 Le terme "Nyudô" désigne un moine bouddhiste qui vit comme un laïc, en dehors d'un temple. Il semble que ça soit spécifique au Bouddhisme japonais. Les Nyudo peuvent êtres mariés et avoir une activité professionnelle normale. Takeda Harunobu et plusieurs de ses principaux officiers (dont le fameux Yamamoto Kansuke) avaient pris la tonsure bouddhiste en même temps. Le motif de Harunobu était que... bah... c'était un gros pervers, et il voulait faire quelque chose de solennel pour se donner la résolution nécessaire à aimer son peuple et son clan plus qu'il n'aimait les femmes. Histoire vraie. :mrgreen:

7è minute : "Bojaku Bujin" est une expression vieillie qui signifie quelque chose du genre "comportement odieux", "outrageant", mais l'expression désigne apparemment une gamme assez larges d'outrages. Ainsi, les vieux au Japon (55 ans +) l'utilisent pour désigner le comportement "impudique" des jeunes femmes dans les transports en communs. :mrgreen:

Le stratagème du château construit en une seule nuit est historique. Toyotomo Hideyoshi l'utilisa pour faire tomber la citadelle du clan Hojo. En voyant un château juste en face du leur apparaître soudainement, les défenseurs ont paniqués. En fait, le château n'a pas été construit complètement, ils ont juste mis une des faces du donjon, un peu comme des pancartes en carton ou l'illusion d'optique en peinture baroque qui donne une impression de profondeur, de 3D. Si les soldats ennemis s'étaient rapprochés pour vérifiés, ils auraient put constater que ce n'était pas un vrai château.

"Quo Vadis" : "Qui Vive ?", en latin.
« Les prêtres égyptiens m’affirmaient qu’aucun dieu n’était apparu sous la forme humaine depuis 11 340 ans. Mais ils m’enseignaient que, durant cette période, à quatre reprises, le soleil s’était levé en un point du ciel différent. »
- Hérodote
Avatar de l’utilisateur
Dôji Rinne
Résident(e)
 
Message(s) : 682
Enregistré le: 09 Mai 2012, 10:50

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar Super Yata » 15 Juil 2014, 01:30

Je viens d'écrire 150/200 lignes et j'ai malheureusement tout effacé :kx_x: :kx_x: :kx_x: ...
Bon je vais essayer de résumer ce que j'avais fait quitte à faire une petite critique très très mal construite :

Qu'est que Nobunaga The Fool ?
Un manga composé de 24 épisodes qui mélange l'époque Sengoku/la légende du roi Arthur ainsi que du mécha en 3D.
Drôle de mélange n'est-ce pas ?
On suit alors Oda Nobunaga avec ses compagnons dans le but d'unifier ciel et terre dans le but de créer un monde de paix.
Un jour, Nobunaga fait la rencontre de Da Vinci ainsi que de Jeanne d'Arc (WTF).
Jeanne est le personnage le plus important dans l'histoire suivant Nobunaga, elle est une prophète qui reçoit des visions comportant des messages plus ou moins caché.
Son but est de préserver le monde en aidant le roi salvateur, malheureusement ses visions n'arrivent guère à déterminer si celui-ci est Nobunaga ou bien le roi Arthur.
Jeanne décide tout de même de servir Nobunaga mais la question que l'on se pose tout au long de l'anime reste : Oda Nobunaga est-il le roi salvateur ou bien le roi destructeur ?


Le manga est de qualité, les musiques collent plutôt bien à l'ambiance, les doublages très bon (surtout pour Nobunaga imo), le manga est beau, propre, les personnages sont très détaillés comparé à certains mangas (Forme du menton, nez...)
Les effets visuels claquent, on est plus dans des couleurs lumineuses/colorés/éclairés que dans des couleurs ternes/sombres (Sauf vers la fin peut être)
Bien que l'histoire est linéaire, malgré que l'on assiste à plusieurs rebondissement. L'histoire n'a aucune incohérence chronologique/historique (Sauf certains éléments qui sont conservé donc focalisez-vous sur l'immersion) l'univers semble plutôt complet.
Malgré avoir été très gêné par ce début du : Oda Nobunaga, grand conquérant japonais rencontre Jeanne d'Arc et le roi Arthur, je me suis retrouvé étonnement plongé dans l'univers et j'ai accroché du début à la fin.
Les animations des mécha (Qui sont au passage très beaux) sont moyennement fluide je trouve par moment bien que les combats soient dynamiques.
Le gros points noirs du manga est selon moi la profondeur de certains personnages :

-Jeanne est le personnage le plus important après Nobunaga et pourtant elle est l'un des moins travaillés...
A part avoir des visions et essayer de percer la vérité, Jeanne est un personnage INUTILE limite. Elle n'a pas réellement de personnalité particulière, elle reste un personnage cliché : Une fille douce/faible mais qui arrive à se montrer fort dans les situations les plus critiques/qui doutent énormément d'elle/timide/qui essaye de protéger les personnes qui lui sont chères...
On en apprend plus sur son passé, son histoire, d'ailleurs quelques épisodes sont centrés sur elle mais n'apportent pas réellement de profondeur au personnage à part qu'elle a un passé triste et qui explique peut être pouvoir n'est-elle pas plus forte.
C'est dommage, pourtant je l'adore, son rôle est important dans l'histoire, elle bénéficie d'un très bon character design je trouve (Hormis la poitrine je la trouve très bien travaillé, j'aime beaucoup sa coiffure/tenue, elle me fait penser énormément à Colette de ToS, voila peut être pourquoi)

-Hideyoshi est pareille que Jeanne, il n'est pas travaillé, on le cerne directement dès l'épisode 1. On en apprend également sur son passé mais cela n'apporte rien alors que son rôle est important si l'on se fit à l'histoire de l'époque Sengoku, dommage...

Les personnages les plus travaillés sont pour moi :

Oda Nobunaga, un personnage CLICHE.
Un homme fort, têtu, fort d'esprit, qui se bat pour ses idées, bref le cliché du personnage de héros de manga qui n'abandonne pas, bref.
La profondeur du personnage se révèle vers la fin du manga. Malheureusement je vais devoir mettre une balise spoil pour tout expliquer...
Spoiler: Voir
On se demande tout au long de l'histoire si Nobunaga est le roi salvateur qui sauvera le monde ou bien le roi destructeur qui répondra le chaos.
On se rend compte à la fin qu'il est le roi destructeur et qu'il était en réalité un anti-héros à l'épisode 24 qui ne vit que dans le chaos. A la fin, il ne tombe pas dans la folie en détruisant le monde, il est parfaitement lucide. Il ne détruit pas le monde, mais en réalité le mal. C'est d'ailleurs pour cela qu'il accepte de se faire tuer par Mitsuhide qui lui peut reconstruire le monde (C'est pour ça qu'il ne peut pas manipuler les trésors, son âme est bien trop pure) alors qu'il aurait pu utiliser son pouvoir pour le tuer au lieu de l'affronter au sabre. C'était comme une épreuve pour voir si Mitsuhide était réellement capable d'apporter la paix.


Mitsuhide est un personnage clef de l'histoire. Amoureux de la soeur de Nobunaga, il n'ose pas révéler ses sentiments même si il connait les sentiments de sa bien aimée, il se bat pour elle, elle est à la limite je dirais, la raison pour laquelle il vit et se bat aux côtés de Nobunaga.
Au final, il devient un personnage sombre, tourmenté par ses peurs, ses doutes, par la tristesse... Il essaie de résonner de différentes manière et c'est ça qui rend ce personnage aussi intéressant : La psychologie est au centre de ce personnage.
Spoiler: Voir
Il est tourmenté et ne sait pas s'il doit tuer le frère de Nobunaga / Il ne sait pas s'il doit continuer à se battre pour sa bien aimé malgré qu'elle soit mariée à un autre / Il ne sait pas s'il doit croire en Nobunaga qui à cause de lui vient de perdre sa bien aimée / Il ne sait pas si doit agir par lui même quitte à trahir son serment...



Bref, il a tellement de chose à dire en positif ou en négatif mais la fatigue me prend et je suis tellement triste d'avoir tout écrit pour rien...
Pour conclure, malgré que la série ait je pense plus de défaut que de qualité, je me suis retrouvé plongé dans l'univers du début à la fin, j'ai attendu avec impatience chaque épisode, je ne me suis jamais ennuyé au contraire, j'en voulais toujours plus alors qu'à la base je n'aime pas ce genre de manga.
Ca à été une bonne surprise malgré pour moi malgré ce que disent les critiques, une fin peut être décevante pour certains mais après avoir analysé les choses, non, Nobunaga The Fool se termine sur une fin grandiose, qui révèle en réalité la profondeur de certains personnages
Spoiler: Voir
Nobunaga qui est en réalité un anti héros, Mitsuhide qui arrive à trouver sa voix malgré ses nombreux épisodes ou il souffre mentalement, Jeanne qui m'a redonné un peu d'espoir dans ce personnage qui malgré ses peurssur ses visions, a préféré écouté son coeur... Bref

A la base je suis quelqu'un de TRES difficile, quand je regarde un manga il faut qu'il convienne à tous mes critères mais là, malgré ses nombreux défauts, je sais pas...
J'en ressors marqué, je n'oublierais pas en tout cas ce Sot de Nobunaga avant un graaaaaand moment. :kyahoo:


Ma note : 8/10

A la prochaine tout le monde :khii!:
Plus l'hiver est long et plus beau le printemps sera.
Avatar de l’utilisateur
Super Yata
Petit leech
 
Message(s) : 9
Enregistré le: 10 Juil 2014, 12:07

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar Dôji Rinne » 26 Juil 2014, 14:35

Petit commentaire sur Uesugi Kenshin, lui aussi assez mal desservie par cet anime, je pense.

Le Ministre de la Droite Oda Saburô Taira-no-Nobunaga, surnommé "Dai Roku Ten Ma'ô" (le Roi Démon [persécutant] les 6 Mondes de la Transmigration) ne craignait que trois hommes, sans compter les espions ennemis qui pullulaient dans son château (l'une des principales raisons pour laquelle il se comportait bizarrement et abruptement : il faisait confiance à ses plus proches vassaux pour comprendre ce qu'il avait en tête... oui, Nobu avait la flemme de coder ses messages... (Oo) ) : Takeda Shingen, Uesugi Kenshin et Kennyô Kosa. Des trois, Kenshin était son plus grand antagoniste.

Nobunaga était un visionnaire, tandis que Kenshin avait des tendances passéistes. Nobunaga était craint et détesté, Kenshin était admiré et respecté. Nobunaga était un conquérant, Kenshin un défenseur. Nobunaga jouait le rôle de l'archi-démon, Kenshin celui d'un dieu vivant. Nobunaga (et Shingen) détrônait les autres seigneurs, Kenshin les aidait à retrouver leurs fiefs.

Mais Nobunaga avait un gros problème... Kenshin était vraiment très, très fort. Parmi tous les généraux samouraïs de l'époque Sengoku, c'était peut être le plus emblématique. Non seulement il était jeune, beau, honorable et talentueux, mais il était aussi pété de tunes, ayant le contrôle des mines d'or de Sado-jima, et avait des généraux fidèles et compétents à son service. Bien qu'il ne possédait qu'une petite armée d'environ 8000 hommes, il gagnait presque toujours ses batailles. Il était non seulement un excellent stratège et tacticien, mais aussi un combattant individuel hors pair. Les sources japonaises indiquent que sur 70 engagements, il a eut 43 victoires, 2 défaites et 25 égalités !

A l'époque Sengoku, les combats individuels sur le champ de bataille sous la forme de duels chevaleresques étaient devenus bien plus rares qu'à l'époque Kamakura. En essayant de prendre un trophée sur un ennemi vaincu, on s'exposait à une attaque par derrière (le chasseur devient la proie). De plus, les armes qui causaient le plus de morts étaient les arcs et les fusils, bien que celles-ci n'ont JAMAIS suffit à emporter la victoire. De plus, Kenshin était souvent interrompu par les aléas du champ de bataille, qui l'empêchait de terminer son combat avec son adversaire. Et en considérant tous ces paramètres négatifs, le fait que le commandant en chef d'une armée ait un tableau de chasse digne d'un As de l'armée de l'air est plutôt incroyable. C'est dire à quel point Kenshin était puissant. Le seul qui le surpassait comme combattant individuel était probablement Honda Tadakatsu.

Kenshin avait aussi élaboré une formation célèbre de nom, mais mystérieuse dans les faits : la formation de la roue (Kuruma-gakari-no-jin 上杉 謙信). Les historiens pensent qu'il s'agit d'une disposition des forces permettant de faire des raids sur les flancs de l'ennemi, puis de battre en retraite : ainsi, vu de dessus, ce mouvement ressemble à celui de roues.

Kenshin fût sorti du cloître bouddhiste où il était éduqué à un âge tel que si on faisait un manga biographique, ça ressemblerait à un Shônen. En plus, il y avait des rumeurs comme quoi il était une femme, mais sa sœur aînée aurait put lui servir de sosie en certaines circonstances, d'où la rumeur (ce qui signifie néanmoins qu'il n'avait pas de barbe jusqu'à au moins l'âge mûr... et qu'il était bg). Il conquis le titre de Daimyô en détrônant son frère, non-pas par ambition, mais par ce que les vassaux et grands propriétaires terriens le voulaient lui comme Suzerain. Kenshin était célèbre avant l'âge de 18 ans... dans le Japon actuel, on est majeur qu'à 20 ans !

En tant que bouddhiste fervent et se voulant un parangon de vertu exemplaire, Kenshin ne s'est jamais marié, bien que Hara Tetsuo spécule qu'il avait une romance avec une dame de l'aristocratie et que Naoe Kanetsugu était son fils biologique : c'était important pour Kenshin de rester célibataire afin de donner une image idyllique de lui-même à la population très fervente de son domaine. En revanche, Kenshin était très porté sur la bouteille, et il est probablement mort d'un cancer du foi, comé éthylique ou un autre truc comme ça. Une autre rumeur sur sa mort est qu'un ninja nommé Jinnaï aurait creusé un tunnel pour se mettre en embuscade sous ses toilettes, puis l'aurait transpercé pendant qu'il coulait un bronze.

Est-ce que cela nuisait à sa réputation ? Non ! Par ce que tous les dieux japonais sont des Bacchus ! :kxD:

Bref, c'est pour ça que Nobunaga n'a jamais vraiment combattu à fond contre Kenshin, trop risqué et inutile. Quand Nobunaga est devenu Ministre de la Droite et a conquis la Capitale (actuelle Kyôtô), Kenshin n'osait pas s'en prendre à lui directement, car il respectait à la fois le Shôgun Ashikaga et l'Empereur, il ne voulait pas leur causer des ennuis ou s'opposer directement à leur bras droit officiel. Par la suite, il n'a fait que répondre discrètement aux incitations du Shogun pour comploter contre Nobunaga.
Modifié en dernier par Dôji Rinne le 09 Fév 2015, 17:36, modifié 2 fois.
« Les prêtres égyptiens m’affirmaient qu’aucun dieu n’était apparu sous la forme humaine depuis 11 340 ans. Mais ils m’enseignaient que, durant cette période, à quatre reprises, le soleil s’était levé en un point du ciel différent. »
- Hérodote
Avatar de l’utilisateur
Dôji Rinne
Résident(e)
 
Message(s) : 682
Enregistré le: 09 Mai 2012, 10:50

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar meiry » 06 Août 2014, 16:17

deuxième post pour cette série. Je remercie déjà anime ultime de son boulot!!! :wink:
Cet anime me laisse un goût doux-amer. Il était pourtant prometteur avec un chara design sympa et une histoire fantastique. Tous les ingrédients qui me plaisent souvent.
Mais là on se retrouve très vite au milieu d'un grand n'importe quoi, mélangeant de l'Escaflowne et des personnages historiques (de vinci, jeanne d'arc, nobunaga, hanibale et j'en passe. :-x ) Ca aurait pu être très sympa mais ça tombe plutôt à plat. Sans parler des personnages insupportables qu'on se tape jusqu'au bout.

Le plus gros bémol de cette série est surtout la fin! Groooooossssse déception sur cette fin (même si j'aime bien les dernières secondes juste aprés l'ending) mais cette fin quoi!! Tout va de travers et on s'y perd beaucoup. C'est vraiment dommage.
J'ai quand même malgré tout bien aimé cette série (je me suis attachée à un ou deux personnages alors forcément) malgré cette fin totalement...je n'ai pas de mot.
meiry
Petit leech
 
Message(s) : 3
Enregistré le: 06 Août 2014, 12:07

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar astons » 03 Fév 2015, 06:22

:k^^>>: " c est inévitable " :kyahoo:
Avatar de l’utilisateur
astons
Petit leech
 
Message(s) : 12
Enregistré le: 30 Juin 2013, 15:34

Re: [Episode] Nobunaga the Fool

Messagepar maudmcok » 25 Août 2016, 06:16

hahahah j ai lue les commentaires oui pas aimé pas cool le mélange ... bah pour moi il est super ce anime change un peut des histoires de routine oui super les persos on y trouve son compte un mélange qui frôle la catastrophe mais très bien équilibré avec les histoires de chaque persos , c'est un trésor Subarachii :wheartbeat: :wheartbeat: . je sais que je suis pas dans ma section mais je like et ils y on mis tous ce que je trouve kawai oppai :kglinse: suptile mais respect 17/20 :kdbz: :kdbz: :kdbz:
#Mcok Kami sama :k^^>>:
Avatar de l’utilisateur
maudmcok
Habitué(e)
 
Message(s) : 55
Enregistré le: 29 Fév 2016, 01:05
Localisation : NGNCNHNL

Précédent

Retour vers Animes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

cron