[Episode] Ookami to Koushinryou

Postez vos commentaires sur nos Animes ! (au sein des topics existants)

Modérateurs: lorino, Ectalite, RaINinGu, borrougagnou, KaitoJoker, Modérateurs

Règles du forum
N'utilisez pas ce forum pour Signaler un problème au sujet d'un anime, mais utilisez le lien "Signaler un problème" depuis la fiche de l'anime sur le site, merci ! (cette partie concerne uniquement les avis/commentaires sur les oeuvres)

Re: [Episode] Ookami to Koushinryou

Messagepar Minj » 21 Oct 2012, 20:42

Ahhhh Spice and Wolf.... que dire de cette anime ? Un scénario original et de toute beauté, dans un univers moyenâgeux très proche du notre avec un part de mystère et de fantastique, ou l'on suit 2 personnage a travers une épopée marchande, tout cela rythmée par une musique superbe et des dialogue transpirant une certaine.......... poésie ?

Cette anime est vraiment de toute beauté, il m'aura énormément marquer par ses musiques, son univers et ces personnages, et la relation qui existe entre eux bien entendu.
Les graphisme bien que datant un peut, colle en faite parfaitement avec l'univers mise en place. Ce n'est pas souvent que l'on a le droit a un anime ce passant au moyenne âge ailleurs qu'au Japon, et c'est pourtant superbement bien réaliser, on voit bien que l'auteur a fait des recherches sur cette époque et sur les notion de marchandage, et j'aime quand une oeuvre soigne a ce point le réalisme tout en apportant du fantastique.
L'OST est quand a lu magnifique, il nous plonge tout entier dans cette époque, je me rappelle encore le thème qui passe en ville et qui correspond parfaitement à l'ambiance de celle-ci. L'op, rappelant l'époque encore une fois, est grandiose et à chaque début d'épisode il nous plonge dans l'histoire, quand a l'ed quand on l'écoute a part, il peut sembler peut approprier, mais il est très sympatique a entendre a la fin de chaque épisode et on ne sens lasse pas ^^ (je trouve qu'il correspond parfaitement au coté espiègle de Horo)
Les personnages principale quand a eux sont vraiment attachant et on des personnalités vraiment différente mais qui ce complète parfaitement. Leur relation est a la fois le centre de l'histoire mais il ne prenne pas toute la scène non plus, le monde et les personnage secondaire vive aussi a coté, ce qui devient rare dans les anime aujourd'hui.

En bref Spice and Wolf est l'une de ces ouvres unique que l'on ne voit que rarement malheureusement. Elle nous fait voyager en même temps que ces personnages et arrive a nous faire rêver.
Si vous aimer partir dans des contrés inconnue ou être bercer tout au l'on d'une histoire unique avec un coté mystique et poétique, Spice and Wolf est assurément pour vous.

Note 10/10

Je vais d'ailleurs aller voir la saison 2 de suite et j'irai m'acheter les romans également.
Image

A qui la nuit fait-elle peur ? A ceux qui attendant le jour pour voir.
Spoiler: Voir
De ShinAtsuki : Rose simple, Rose -monogatari, Rose Utorrent, Rose MyAnimeGraph
Avenger : Rose furtive, Rose henshin, rose de nouvelle
Miku-Forever : Rose baveuse, la rose du mec en or, Rose Bakemonogatari (merci^^)
Andalex : Rose artiste, Rose 20/20 en jap, Rose halloween
BigBangParty : Rose Menthe-Chocolat
Nightwear : Rose AMV, une rose webradio
darkgueg : Rose Nyaaaa, une rose Minj-inaire
Sairyuu : Rose pervert's boss
Omatt : Rose platine
Kionys : Rose Black Hanekawa

Spoiler: Voir
Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Minj
Célébrité
 
Message(s) : 1117
Enregistré le: 02 Mai 2012, 12:40
Localisation : en route vers le japon (oui un jours j'irai.....un jour...)

Re: [Episode] Ookami to Koushinryou

Messagepar Syfer » 30 Juin 2013, 10:10

Vous savez, c’est assez simple de dire que telle ou telle œuvre est exceptionnelle, mais peut-on vraiment dire pourquoi ? Je vais expliquer pourquoi Spice and Wolf est pour moi une œuvre majeure, mais en réalité, plutôt que de lire ce qui va suivre, je ne peux que trop vous conseiller de regarder directement la série pour que votre cœur trouve sa propre explication.

L’animé est tiré du roman à succès Ōkami to Kōshinryō qui compte en tout 16 volumes encore jamais édité en France. On compte aujourd’hui une adaptation en manga, en animé et en jeu vidéo sur nintendo DS.

Pourquoi je trouve que Spice and Wolf est une œuvre culte ? C’est en réalité extrêmement simple, il s’agit de la rencontre d’un être humain et d’une divinité qui ne joue pas la carte du maître et du serviteur, chose très récurrente dans la culture japonaise. Et grâce à ce pitch de départ, l’animé trouve une dimension d’un tout autre calibre, à la fois mature et très candide.

Parlons déjà un peu de ce duo que forme Lawrence Craft et Horo (ou Holo) la sage. Lawrence est un jeune marchant ambulant de 25ans, qui n’a rien d’un jeune homme naïf bien au contraire. Il a la tête sur les épaules et dispose d’un véritable sens des affaires couplé à une humanité vraie, sans débauche de grands sentiments.
Et puis il y a Horo, cette déesse louve juste mémorable tant son caractère est unique. C’est simple, Horo est tout bonnement l’un des personnages féminins les plus attachants et travaillé de l’univers de la japonimation. Tantôt sage et mature, tantôt complètement puérile et boudeuse comme une enfant, elle révèle un charme rarement égalé et égalable tant son personnage change de visage et d’esprit en une seconde. Elle montre surtout une psychologie très proche de celle de la femme sans verser dans le cliché débile et facile. Qui plus est, elle révèle un véritable intérêt car son personnage, tout comme Lawrence, ne cesse d’évoluer à mesure des rencontres et des obstacles qu’ils affrontent ensemble. Horo est une ancienne divinité, qui ne connaît plus les règles du monde actuelle et que Lawrence va lui enseigner. Toutefois, il y a des choses qui ne changent pas d’une époque à une autre et ça, Horo les maîtrise aisément et va gratifier Lawrence de sa très grande expérience sur la vie en générale.

Et on touche là, le génie de l’auteur qu’est Isuna Hasekura qui a construit une relation qui ne suppose jamais un dominé et un dominant comme c’est très souvent le cas. Non, Horo et Lawrence sont de véritables partenaires où chacun compense les faiblesses de l’autre par sa force propre. De plus, il est assez marrant d’observer comment ces deux êtres se cherchent mutuellement, se lançant des piques ou en jouant avec les sentiments de l’un et de l’autre, au risque même parfois, de se blesser. On voit ainsi la dimension très calculatrice d’Horo sur le plan humain et de Lawrence sur le plan financier. En effet, Horo tient Lawrence par la gentillesse de cet homme, et ce dernier, tient la louve par son portefeuille. Et c’est ainsi que leur relation évoluera peu à peu au fil de cette première saison qui laisse planer une très belle odeur épicée et sucrée d’amour et de confiance réciproque.

Car c’est là le thème central de cette œuvre, la confiance. Peut être ne l’avez-vous pas remarqué mais prendre le cadre de l’économie et du commerce comme point central de l’aventure n’est pas anodin. En effet, sans confiance, les relations commerciales sont impossibles et c’est ce dont parle l’œuvre tout au long des épisodes sous diverses approches sans nous le dire explicitement.
De même, la relation qui se construit entre les deux héros se base au départ exclusivement sur une confiance quasi commerçante. Horo est une cliente venue demander un service à un commerçant qui se trouve être Lawrence et qui se doit de satisfaire du mieux qu’il peut cette demande. On comprend ainsi bon nombre des actions et réactions de nos 2 partenaires, l’une demandant sans cesse des faveurs en tout genre, et l’autre, répondant toujours par l’affirmative, se décarcassant pour lui offrir le meilleur (non sans s’énerver par moment). Ainsi, Horo devient la débitrice de Lawrence. Mais cette dette devient justement le ciment de leur lien car pour Lawrence, il n’y aucune garantie que cette dette sera rembourser. Il se doit de faire confiance à cette inconnue. A chaque instant, Lawrence ne manquera pas de rappeler à la belle ce qu’elle lui doit, ce qui donne lieu à de très beaux moments. Mais on se rend compte que la dette d’Horo se paie de plusieurs manières au fil des épisodes et que plus elle accumule les dépenses, plus l’aide et les sentiments qu’elle éprouve pour son créancier grandissent. On peut même se demander si la volonté d’Horo de faire augmenter sa dette n’est pas totalement innocente, car c’est grâce à cela qu’elle et Lawrence voyage ensemble (pour le moment en tout cas).

N’oublions pas de parler d’un autre aspect particulièrement bien travaillé qui est celui du monde du commerce. En effet, dans Spice and Wolf, l’économie est le sujet qui ordonne cet univers et franchement, il a été particulièrement bien abordé. On retrouve les très grands thèmes du genre comme le troc, le crédit, la spéculation, les différentes monnaies, les taux et surtout, tous ces sujets sont expliqués de manière cohérente et d’une façon relativement simple à comprendre. Cela donne d’ailleurs lieu à des intrigues plus poussées comme les complots et la trahison. Autant de thèmes qui montrent les forces et les faiblesses de Horo et Lawrence qui vont devoir affronter pas mal de problème.

En résumé, côté graphisme, techniquement, l’animé est très bon se révélant fluide et assez dynamique lors des quelques moments un peu plus actions. Mais le vrai point marquant c’est le plan artistique. On baigne dans une époque moyenâgeuse très bien retranscrite, froide, boueuse, rude et assez hostile. De plus, le chara design qui n’a rien d’exceptionnel, respect toutefois un code vestimentaire en cohérence avec le reste. Et puis merde, osez dire qu’Horo n’est pas à tomber ? D’ailleurs, les plans où elle est nue n’ont jamais rien de pervers ou de ecchi, mais renforce sa singulière beauté, à la fois sauvage et fragile.
Au niveau de l’ost, comme le reste, on frôle la perfection. L’ost fait vraiment sentir des sensations uniques jouant souvent sur des mélodies subtiles avec des voix douces et mélancolique. Egalement, de nombreuses tracks retranscrivant parfaitement l’ambiance du Moyen-Age avec ces musiques typiques. Après pour les génériques, je ne suis pas fan, mais ils restent de qualité et avec une certaine poésie.
Concernant le scénario, il tient toutes ses promesses en nous montrant les bases de la future relation entre Horo et Lawrence. Cela nous montre toute l’espièglerie dont peut faire preuve la magnifique Horo car le spectateur est déstabilisé en même temps que Lawrence face à cette louve au multiples visages (qu’elle a de splendide). On regrettera en revanche que le background de l’univers ne soit qu’effleuré car on ne nous précise que les grandes lignes des règles qui régissent ce monde sous le joug de L’Eglise et des Seigneurs féodaux.

En réalité, Spice and Wolf montre tout simplement l’une des plus belle romance basée sur la confiance et qui se construit sans se hâter, mettant dans cette première saison l’un des mises en scène les plus réussies en matière de flirt entre un homme et une divinité.
Image
Avatar de l’utilisateur
Syfer
Pillier de Comptoir
 
Message(s) : 2531
Enregistré le: 04 Déc 2011, 16:33
Localisation : Ca dépend de la boisson

Re: [Episode] Ookami to Koushinryou

Messagepar c1702 » 17 Avr 2014, 20:08

Bonjour,

Hé ben, c'est une sacrée surprise, cet animé. Il n'y a pas grand chose à rajouter après la critique très complète de Syfer, mais je vais quand même essayer d'en dire quelques mots.

Pour moi ça s'annonçait pourtant assez mal : moyen âge, commerce, magie... Bref, pas mal de choses qu'en général je n'aime pas. Et bien c'est une réussite totale. On ne s'ennuie pas, il n'y a jamais aucune longueur. Le tempo n'est pas très rapide mais on se laisse porter par l'histoire. Quel dommage qu'il n'y ait que 13 épisodes !

Graphiquement, j'ai vu plus fin et l'animation est parfois franchement moyenne. Niveau fan service, si c'est ce qui vous attire, passez votre chemin. Il n'y en a absolument aucun et c'est tant mieux, ça n'aurait pas sa place ici. Et même si l'héroïne est parfois nue, on ne tombe jamais dans le voyeurisme.

Au niveau des musiques, l'opening est très bien. L'ending par contre, je n'ai pas accroché et j'avoue l'avoir skippé systématiquement.

Commencé un peu par hasard, Ookami to koushinryou est pour moi vraiment un très bon animé et une très plaisante surprise. D'après les critiques que j'ai pu lire sur MAL, la seconde saison serait très réussie, voire meilleure que la première. Je vais me jeter dessus immédiatement !

Clément.
Avatar de l’utilisateur
c1702
Habitué(e)
 
Message(s) : 80
Enregistré le: 03 Mai 2013, 20:08

Re: [Episode] Ookami to Koushinryou

Messagepar Tsukuyomi » 14 Juil 2014, 18:55

Tout simplement génial ! <3
Pour tout dire, j'avais déjà vu cette série avec ses 2 saisons, mais il y a bien longtemps.

Et donc, je dois dire que c'est l'une de mes séries préférées ! :)
Horo !!! <3 Quelle héroïne ! :wheartbeat: Sans doute l'une de mes préférées qui est dans mon Top 5 des héros féminins :) Lawrence n'est pas mal non plus ;)
Bref, un anime qui respire la joie et la bonne humeur sans réelle prise de tête, de plus, instructif vu que l'on apprend comment se déroulait le système et la gestion du commerce à cette époque donc tout bon.

Pour moi, un 9/10. Pas de 10 car il est trop court malgré ses 2 saisons mais j'en veux encore xDD donc ça sera 9 ^^
"La Paix est une Chimère, les Guerres rythment l'Histoire" - Code Geass



"Attendre la Chance, c'est attendre la Mort" - Sun Tzu
Avatar de l’utilisateur
Tsukuyomi
Habitué(e)
 
Message(s) : 140
Enregistré le: 20 Août 2013, 10:57
Localisation : Là où personne ne peut me voir ! Hikikomori ?!

Re: [Episode] Ookami to Koushinryou

Messagepar zébulon » 24 Nov 2014, 21:26

Dans un monde ressemblant à celui de la fin du moyen age, Lawrence est un marchand ambulant qui va de ville en ville pour exercer son métier. Un jour il croise une jeune fille avec des oreilles et une queue de loup, il s'agit en fait d'une déesse qui a pris une apparence humaine. Cette dernière va lui demander de l'accompagner jusqu'à son village natal dans une lontaine contrée du nord ; Lawrence accepte pensant tirer quelques profit d'une alliance avec une telle créature. Voilà donc nos deux acolytes partis pour un long périple sur les routes et malgrés leurs caractères assez opposés ils vont trés vite s'aprécier mutuellement...

Cette première saison peut se décomposer en 2 arcs de six épisodes chacuns selon l'affaire du moment traitée par nos deux héros. Pour moi le début manque juste un peu d'intensité mais ce léger travers est vite oublié une fois l'intrigue lancée, de plus il règne une ambiance dépaysante à souhait trés agréable et reposante.
La grande force du scénario repose sur deux choses :
la relation amoureuse/amicale de deux personnages trés attachants aux caractères différents et complémentaires qui est traitée de fort belle manière ;
et le monde du commerce sous toutes ses formes (inflation, monnaie, troc, ententes, magouilles, trahisons, achats et ventes de divers marchandises...) qui permet à notre couple de vivre de folles aventures.
Quelque part cette série m'a un peu fait penser à "Natsume Yujinchu" (pour ceux qui connaissent) pour le coté calme et la trés bonne qualité générale du scénario ; même si ces deux séries possèdent chacunes un univers et une identité propre.
A noter que cette série a été produite à partir d'une version papier toute aussi excellente intitulée "Spice and wolf" donc les inconditionnels pourront se jeter dessus pour connaitre la fin des aventures de notre couple atypique bien aimé.

Bref une trés bonne série d'aventure teintée de magie et de romance à la fois calme, reposante mais aussi enivrante grace à des personnages attachants vivants des aventures captivantes. Une réussite sur quasiment toute la ligne qui aura en plus l'avantage de plaire à un large panel de population. A voir absolument.
note 9/10
Avatar de l’utilisateur
zébulon
Résident(e)
 
Message(s) : 367
Enregistré le: 27 Mars 2012, 21:28
Localisation : un quartier d'orange

Précédent

Retour vers Animes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 14 invités