[Archive][LICLA] Cadavre Exquis - Volume 1

Les archives des Clubs!

Modérateurs: Katyusha, Eijihimura, Modérateurs

Re: [LICLA] Cadavre Exquis N°1

Messagepar Agathas » 03 Nov 2012, 08:55

Un homme grand d'une cinquantaines d'années, la peau ravagée par les années passées en Légion Etrangère, pris la parole. Helen l'avait reconnu au moment même ou elle le vît c'est le commandant des armées de sa majesté.

- En effet, lors de l'opération "Tonner de Zeus", visant l'extraction en zone ennemie de Helen Stanford, nous avons découvert cet homme. *clic* Voici sa photo. D'après ses dire il fut capturé par l'ennemi et gardé captive durant plusieurs jours dans ce centre. *clic* Son nom est Dr E. Febbs. Il serait toujours d'après ses dire un employé de la société WHC. Nous avons bien évidement vérifié ces informations. Et il travail bel est bien pour cette entreprise pharmaceutique. C'est même l'une de leur plus gosses têtes. Cependant... nous n'avons pas put, encore vérifié ses dires au sujet de la raison de sa présence en Russie.

- Mais que diable prépare-t-il ? WHC ! Une arme génétique ? s'insurgea une femme aux pommettes creusent, assisse à deux sièges d'Helen.

Cette fois-ci encore Helen reconnut cette personne. C'est évident qu'elle la reconnut, puisque c'est Sophia la responsable de sa section au Services Secrets. *ah que ce visage m'a manqué* pensa Helen, en buvant une gorgé de se délicieux Thé que l'on venait de lui servir. *Que de visages familiers ! Je suis enfin chez moi.*

- Helen avez-vous eut contact avec cet homme ?

La photo du Dr E. Febbs s'étalait devant les yeux de Helen. C'était un homme d'une trentaine d'année, tout juste. Penser qu'il était un brillant scientifique le rendait quelque peut intrigant. Helen plissa les yeux essayant de déchiffrer un quelconque indice sur lui. Elle sentis le regarde de l'assistance se diriger vers elle. Visiblement elle mettait trop de temps à répondre. Elle avait beau se concentrer mais...

- Non, je ne l'ai jamais rencontré.

- Le problème, c'est que lui semble bel est bien vous connaître ! objecta un membre de l'assemblé. Il affirme que vous aviez un rendez-vous en Russie. Que le lieu qui était prévu était une ruelle déserte et délabrée. Il affirme également que lorsqu'il se rendit à cette dites rencontre, il s'est... comment dire fait enlever par une sorte de fou, du nom de Doc. Ou quelque chose comme ça. Avez-vous quelque chose à ajouter ? termina-t-il avec sont petit sourire narquois.


Une étincelle s'alluma dans l'esprit d'Helen. C'était lui qu'elle devait rencontrer. C'est lui la raison de sa présence en Russie. De son errance dans cette ruelle dévastée. Il fallait qu'elle lui parle. S'il était vraiment ce scientifique qui l'avez contacté il y a plusieurs mois, il avait des information importante à lui transmettre.
Helen se redressa sur son siège et laissa s'échapper.

- Où est-il ?

- Alors vous le connaissez ! repris l'homme au teint blafard, avec un air théâtral.

*Je ne l'ai jamais aimé, celui-là !* pensa Helen en soutenant le regard de cette carcasse livide au teint pal, qui semblait plus mort que Roland. Et pourtant lui y est passé deux fois. *Quel enfoiré ! Il va essayer de me coincé !*

- Je ne l'ai pas rencontré, comme il vous l'a précisé. Me semble-t-il ? Francis !

- Très bien, quelqu'un vous conduira auprès de lui plus tard. intervint le vieil homme au rétroprojecteur. Pour le moment, continuons avec le second point de cette réunion. Vous en avez tous entendus parler, je suppose.

Un murmure parcourut l'assemblé. Helen se demandait de quoi il parlait. Elle essaya d'entendre des brides de conversation dans ce ronflement digne du vent fort de la côte écossaise. Mais le seul mots qu'elle entendit se répéter était impossible. Elle se retourna vers le vieil homme qui la regardait et dont la scène principale ne semblait pas intéresser. Il lui adressa un petit sourire triste et repris la parole.

- Il semblerait que lors de la mission, nos agents on eut la surprise de reconnaître l'un des protagoniste de cette sombre histoire, qui a était ton enlèvement. Cette personne n'est autre que Peter.

Le murmure repris et s'intensifia encore. Cette fois Helen entendait très bien les phrase prononcées.
"C'est impossible !" "Soyez réaliste ! Il mort !" "Comment aurait-il put survivre à ça !"

Et pourtant elle le savait, il était bel et bien vivant !

- Laissez moi terminer ! reprit le vieil homme autoritaire. Nos agents sont formels ! Il s'est enfuit avec le membre du Conseil des Neufs, par un passage secret.

L'assistance fut parcourut par la consternation et l'irritation. On entendait des,
"Mensonge !" ou "Vous rendez-vous compte" "C'est de l'hérésie" "Des affabulations, voilà tout"

Ces phrase flottaient dans l'air autour d'Helen qui se crispa sur son siège. Elle se demandait pourquoi Peter, s'il était là, n'avait pas fuit. Pourquoi ? Aurait-il changé de camp ? Ce n'est que la voix de Sophia qui la fit revenir. Helen, dit-elle avec une certaine tendresse. Helen observait le visage de Peter sur la toile blanche et se demandait se qu'elle devait faire. Devait-elle affirmer ou nier cette partie de l'histoire. Cette bataille, qu'elle menait seul dans son esprit, transparaissait sur son visage. Et Sophia ne manqua pas de le remarquer.

- Helen, cela ne doit pas être facile pour vous... elle fit une pause, puis reprit. Mais voyez-vous les hommes qui vous ont récupéré sont formels. Peter,c'est bel et bien enfuit avec un membre du conseil des 9. Comprenez que nous devons savoir.

Un silence glacial s'abattit sur le comité. Tous attendaient la réponse. *J'avais donc raison. Il n'est plus mon allié. Mais alors pourquoi ? Pourquoi m'avoir sauvé de la folie ? A quoi pensais-tu vraiment, Peter ?*

- Oui. Oui, il était bien présent. acheva-t-elle par déclarer


*Perdu, encore est toujours voilà ce que je suis. Ca commence à bien faire ! J'en ai un peux marre de cette situation ! Et quand je pense que j'y suis retourné pour le chercher ce con ! Je pourrais me gifler moi-même, tiens ! Mais quel enfoiré ! Que je pense que tu m'a fait injecter cette merde d'hystéria ! Hytéria ! Il ne savent rien de l'Hystéria ! Comment c'est possible ? Edward Febbs ! Il doit savoir plus que ce qu'il leur a dit. Il faut que je lui parle !*

La salle se vidait, c'était la fin de la réunion Helen restait assise les yeux fixé sur les décors raffinés de se tasse. Une main se pausa sur épaule. C'était Sophia, "J'ai fini, viens. Je te ramène à ta chambre." Elle s'arrêta qu'une arrivé devant la chambre d'Helen et Sourit.

- Je t'ai fait préparer des affaires pendant la réunion.

Elle ouvrit la porte, le visage rayonnant. L'intérieur de la chambre était totalement transformé en dressing.

- Tu ne peux décidément pas te balader dans cette tenue. Je te laisse choisir. On se retrouve dans la petite salle d'attente au milieu du couloir.

- Sophia, merci !
Avatar de l’utilisateur
Agathas
Résident(e)
 
Message(s) : 196
Enregistré le: 08 Août 2012, 02:03
Localisation : devant un anime !

Re: [LICLA] Cadavre Exquis N°1

Messagepar BigBangParty » 25 Nov 2012, 17:04

Pendant ce temps, à San Pedro, dans la poissonnerie Hernandez.

_Alors, qu'est-ce que je lui sers à la p'tite dame ?
_Je sais pas... Il est comment votre saumon ?
_Bah frais, comme d'habitude !
_Ah. Si c'est comme d'habitude j'en veux pas... Mettez moi du poule à la place !
_... Ici c'est une poissonnerie vous savez, y'a pas de poulet hein. Soit vous prenez du poisson, soit vous dégagez !
_Oh c'est bon, soyez commerçant un peu, comment voulez vous survivre avec la crise si vous restez cantonnez dans un secteur unique ?!
_On est poissonniers de père en fils depuis 300 ans ici ! Je vais pas me mettre à vendre du poulet juste parce qu'une vieille folle me le dit ! Allez sortez de mon magasin, et comptez pas sur moi pour vous couvrir la prochaine fois que vous vous faites arrêter !
_Vieux con, zallez voir ce qui arrive à ceux qui me défient ! Rha c'est pas possible ça *CLAC* un vieux con pareil, quel malotru...On se croirait un URSS, plus moyen d'acheter du poulet tranquillement...



Helen avait choisi une magnifique robe d'été verte émeraude, une couleur qui mettait en valeur la couleur de ses yeux. Elle s'était également laissée tenter par une parure de bijoux à la fois sobre et chic, composée de cristaux de kwartz, d'émeraudes et de simili-argent. Des bottes en faux skaï venaient prolonger ses jambes déjà d'une longueur fort séduisante. Qui pourrait croire en la voyant qu'elle avait été enlevée, sauvée, enfermée, et qu'elle était mêlée à un genre de complot international digne d'un roman de Tom Clancy ?
Une fois ce moment Pretty Woman finit, elle rejoignit Sophia à l'endroit prévu.
_Alors Sophie, qu'en penses-tu ? demanda Helen.
_Ça te va à ravir !! Et moi c'est Sophia. Alors comment te sens-tu ?
_Mieux. Cette petite séance de relookage m'a redonné confiance en moi ! Et si on allait boire un café en regardant la télé ? Hein Sophie ? s'enquit Helen d'un air enjoué.
_C'est une bonne idée ! En plus mon émission va bientôt commencer. Et moi c'est Sophia. répondit Sophie ("Non moi c'est Sophia narrateur."~"Ho 'scusez moi")

Les deux femmes se retrouvèrent donc comme deux ménagères à regarder des émissions de téléréalité en parlant encore et encore et encore... La caféine augmentait leurs capacités papotesques, et au bout de 5 tasses il était impossible à tout humain normalement constitué de comprendre le sens de la conversation, le sujet changeant toutes les 3 phrases, c'est à dire presque 15 fois par minute. La légende raconte même qu'un homme passant par là se serait pendu après avoir essayé de rejoindre la discussion, sans succès évidement. Cela n'est bien sûr qu'une rumeur, moi-même ayant abandonné mon rôle de narrateur omniscient pour cette scène par peur de voir mon cerveau fondre. Laissons le soin aux générations futures de décider si ce moment de la vie d'Helen est pertinent.

Au bout de près de 7h, la conversation fut interrompue quand Helent reçu un SMS étrange: "Retrouve moi dans ta chambre dans 20 minutes. Peter."
Helen n'en croyait pas ses yeux, elle n'arrivait pas à comprendre ce qui se passait. Comment Peter pouvait-il être ici ? Que lui voulait-il ? Comment avait-il eu son numéro ? Et depuis quand avait-elle un portable ?!
ImageImage
Spoiler: Voir
ImageImage
Image
http://myanimelist.net/profile/BigBangParty
Djenaoh et Forever: Rose PERDANT. J'ai défié Djenaoh.
Djeanoh: Seconde rose PERDANT
Forever: Troisième rose PERDANT
Forever: Rose de l'Innocence
Avenger: rose de boulet rageux, bigbanquepartie
Djenaoh: rose yeux rouges, rose mauve
Rhapsody: rose Picasso, rose rousse
Nightwear: rose Prétention, rose IRC, rose galère absolue, rose d'aide
Sairyuu: rose Hazama, rose Mashiro Shiina
Willystorm: rose sauvegarder
iNobody: rose du Gentlemen
ShinAtsuki: rose à paillettes vertes fluos
Zonas: rose poketroll
Avatar de l’utilisateur
BigBangParty
Sim d'Or
Sim d'Or
 
Message(s) : 357
Enregistré le: 25 Juin 2012, 23:07

Re: [LICLA] Cadavre Exquis N°1

Messagepar iNobody » 16 Déc 2012, 12:19

Musique d'ambiance

Elen se leva d'un coup, sans prévenir, puis couru vers la sortie en lâchant un " Je reviens, c'est très important ! " à Sophia, qui ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait.
Tout en dévalant les escaliers et traversant les longs couloirs de l'hôtel, elle essayait de comprendre comment Peter pouvait se trouver ici, et pourquoi !
Elle avait trop de questions sans réponses, trop d'angoisses.. Elle ne savait plus à qui se fier.
Enfin, après 10 minutes de course dans l'immeuble, elle atteignit la chambre dans laquelle elle s'était éveillée il y a quelques heures.
Elle était légèrement entrouverte, et on pouvait y sentir une légère odeur de tabac, probablement de cigarette.
Oui, Peter fumait, ça ne pouvait être que lui Elen en était sûre. Cette odeur lui était tellement familière !
Elle éveillait ses souvenirs de mission les plus profonds, quand par exemple Peter et elle étaient bloqués sous les décombres en Afghanistan et qu'ils s'étaient battus pour les dernières taffes..
Tout cela était désormais bien loin derrière, mais la jeune femme ne pouvait s'empêcher d'en sourire.
Doucement, elle poussa la porte, le visage anxieux. Elle allait retrouver l'homme qu'elle aime depuis tant d'années. Aurait-il les réponses ?
Elle pénétra dans la pièce éclairée de doux rayons de soleil crépusculaires, son cœur battait la chamade.
Tout semblait être ralenti par une force supérieure, comme si cette scène était la plus importante dans la vie d'Elen, presque religieuse.. Elle continua à avancer dans la chambre, quand soudain, elle senti deux bras l'enlacer au niveau de la taille, puis une tête se poser délicatement sur son épaule, en respirant longuement le parfum qu'elle avait mis quelques temps plus tôt.
Elen n'osa pas bouger, elle se contenta de sourire amoureusement en baissant la tête.

« Je suis désolé, Elen.. Tellement désolé d'avoir dû me montrer si froid envers toi.. De t'avoir fait souffrir en Russie, et pendant toutes ces années.. »

Elle ne bougea pas. Elle patienta quelques instants, pour savourer ce moment privilégié de sa triste existence. Après quelques longues secondes, elle répondit par la seule chose qui lui vint à l'esprit.

« Tu sais, j'ai toujours la photo de nous deux à Disneyland. »

Étonné, Peter mis quelques secondes à s'en rappeler, mais lorsque ce fût le cas, il n'eut pour autre réaction que de chantonner doucement la très connue petite musique du Parc, celle où l'on peut apercevoir le visage Soleil / Lune sur un grand château. Des souvenirs tellement futiles, mais si agréables pour les deux partenaires.

« - Tu m'as mis la musique dans la tête ! » Dit finalement l'agent en souriant.

Elen voulait lui répondre mais les mots lui manquaient.
Soudain, elle se sentit soulevée par les deux bras puissants de Peter. Il la porta jusqu'au canapé de la chambre, la déposa doucement, puis s'assit à ses côtés en tournant son regard vers l'éternelle Tour Eiffel Parisienne.

« Je te dois des réponses. » Finit-il par lâcher à sa coéquipière.

Elen accrocha soudain ses mains à la veste de Peter. Elle avait tellement de questions à lui poser : Pourquoi avait-il changé de camp ? Pourquoi faisait-il parti du " Conseil des 9 ", et d'ailleurs, qu'est-ce que c'était ? Pourquoi l'avait-il enlevé ? Pourquoi avoir caché son existence et pourquoi avait-elle changé d'apparence ?
Tout cela aurait prit beaucoup trop de temps, elle se contenta donc d'un seul mot : « Pourquoi ? »
Peter la regarda avec compréhension. Avant de répondre, il sorti une cigarette de son paquet posé sur la table puis l'alluma rapidement. Enfin, il entreprit son explication.

« Commençons par le commencement : Ma mort.
Il y a trois ans, je suis décédé en Ukraine. Tu es ensuite rentrée en Angleterre, puis tu as commencé à sombrer dans la folie, une sorte de Schizophrènie aiguë. Moi, j'ai été ressuscité peu de temps après, et je me suis vite informé de ton état désastreux. Malheureusement je ne pouvais pas y faire grand chose, alors je suis de moi même allé voir l'ennemi en Russie pour savoir s'il existait des méthodes pour te sauver.
Grâce à mes capacités, j'ai vite été intégré dans le Conseil des 9 qui regroupe les pires trafiquants de la planète. Ils possèdent à eux seuls Armes Bionucléaires, Drogues en tous genres, et surtout médicaments explicites, tels que l'Hystéria. Rolan a sûrement dû te dire que la WHC qui en produit est Anglaise, c'est vrai, mais le MI6 n'est pas au courant de ces expériences et encore moins du médicament.
Nous avons vite remarqué que l'Hystéria arrive non seulement à offrir une résurrection à ses utilisateurs, mais aussi à soigner n'importe quelle maladie, physique ou mentale, du patient.
Nous avons donc décidé de te kidnapper pour amplifier ta folie et te soigner plus efficacement. Heureusement, ça a été efficace, le seul inconvénient est ce changement d'apparence soudain que je n'explique pas, un effet secondaire du médicament probablement.
J'ai trahi ma patrie pour te sauver Elen, je ne peux donc pas rester, ni dans la Zone Euro ni chez leurs alliés. Je vais donc trouver un endroit sur le globe ou je pourrais me cacher tranquillement, et je te recontacterai avec le téléphone sur lequel je t'ai envoyé un SMS tout à l'heure. »

Elen le fixait, les larmes aux yeux. Tout ça pour elle ?..
Elle enlaça Peter puis se mit à pleurer sur ses genoux. Elle était désormais sauve, pouvait retourner travailler dans le MI6, retourner à sa vie d'avant tout simplement.. Mais l'homme qu'elle aimait était condamné à fuir pour l'avoir sauvé.

Dehors, le soleil s'était couché, et on pouvait déjà apercevoir les premiers passants déguisés à l'occasion d'Halloween, la fête des morts. Un vent frais soufflait sur la capitale, l'embaumant d'un délicieux fumet mélangeant marrons chauds, feux de bois et cannelle sucrée.
Image
« L'avantage quand on est intelligent c'est qu'on peut toujours faire l'imbécile, alors que l'inverse est totalement impossible. »
Woody Allen

Spoiler: Voir
Bouquet V2
Une Rose Rébellion by Harmonie
Une Rose Apprenti Musicien by Hibarisan
Une Rose Du Téméraire by Darkgueg
Une Rose EADMRDC by Djenaoh
Une Rose SAO by Andalex
Clubs
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
iNobody
Célébrité
 
Message(s) : 1176
Enregistré le: 25 Avr 2012, 13:37
Localisation : Omniprésent

Précédent

Retour vers Archives

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités